Assurance-vie 2016 : le fonds euros de la MIF tombe de son piédestal

Logo de la MIF
DR

En 2015, le fonds euros de la Mutuelle d’Ivry - la Fraternelle (MIF) était le mieux rémunéré du marché, parmi les fonds sans condition d'entrée, avec un taux de 3,30%. Ce n’est plus le cas pour 2016, suite à une spectaculaire chute de 0,70 point.

Les temps sont durs pour les vedettes de l’assurance-vie. Après l’Afer, qui a dévoilé hier un taux de 2,65% pour 2016, en baisse de 0,40 point, c’est au tour de la MIF de se dévoiler. Et la chute est encore plus spectaculaire : à 2,60% (1), le fonds euros de la mutuelle a perdu 0,70 point de rendement par rapport à l’an dernier. C’est l'une des plus fortes baisses du marché jusqu’ici, et elle va faire tomber la MIF du podium des fonds euros les plus rémunérateurs en 2016, dominé pour l’instant par Gaipare. Cumulé sur les 5 dernières années, le rendement de la MIF reste toutefois le plus élevé du marché : 18,53%.

Pour mémoire, les contrats concernés par cette rémunération sont MIF Horizon Euroactif (multisupports), Compte Épargne Libre Avenir (monosupport), Compte Épargne Transmission (monosupport), MIF Projet Vie (monosupport) et MIF Intergénérations (monosupport). La MIF rappelle dans un communiqué que « le taux de rendement sur le fonds euros est le même pour tous », « quels que soient l’ancienneté, le contrat (commercialisé ou fermé à la souscription) ou le niveau d’épargne ».

Près de 3% de l’encours en provision

L’explication de ce repli tient évidemment à « l’environnement de taux faibles et d'évolutions réglementaires importantes », rappelle la mutuelle dans un communiqué. Un contexte qui a conduit la MIF, comme presque tous les acteurs du marché, à sécuriser les rendements futurs de ses adhérents en renforçant la provision pour participation aux excédents (PPE), qui « représente fin 2016 près de 2,92% de l’encours des produits d’épargne ».

Autre indice de solidité, « (…) les plus-values latentes, coussin de sécurité supplémentaire, se sont accrues de 29% pour représenter 15% de l’actif dont le montant s’élève à plus de 4 milliards d’euros », détaille la MIF, dont « (…) le niveau des fonds propres [est] en augmentation de 12,4% (…) ».

Lire aussi : MIF : « Nous avons toutes les armes pour nous maintenir parmi les meilleurs »

(1) Les taux cités sont net de frais de gestion et avant prélèvements fiscaux et sociaux.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Janvier 2017