psa

Immobilier et assurance-vie : Sérénipierre durcit encore ses conditions

  • Par
  • ,
Un immeuble en construction
© Jackin - Fotolia.com

La rançon du succès ? Sécurité Pierre Euro, le plus rémunérateur des fonds en euros en 2015, avec un rendement de 4%, limite à nouveau son accessibilité. Dès le 1er juin, ce n'est plus que 35% d'un versement qui pourra être investi sur le fonds. L’enjeu : maîtriser la collecte et maintenir le rendement au top.

« Profitez-en avant qu’il ne soit trop tard ! » Depuis quelques semaines, on s’active dans le milieu des conseillers en gestion de patrimoine. Le fonds euros immobilier Sécurité Pierre Euro (4% net de frais de gestion en 2015), joyau du contrat Sérénipierre, géré par Suravenir et Primonial, sera moins accessible à partir du 1er juin. Un versement sur Sérénipierre ne pourra dépasser 35% vers le fonds star. Les 65% restant devront être composés d’au moins 50% d’unités de comptes, le solde pouvant être investi sur l’actif général Suravenir ou le nouveau fonds dynamique Sécurité Flex Euro. Des conditions fortement durcies en l'espace de quelques mois : jusqu’en février 2015, il était possible de miser 75% d'un versement sur le fonds euros immobilier !

Maîtriser la collecte

La raison de ce changement de cap : un succès trop important. « Depuis le début de l’année, la collecte, déjà importante l’an passé, a augmenté de 15% », précise Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir. « Nous devons maîtriser la collecte, car l’investissement immobilier prend un certain délai. On ne veut pas se retrouver dans une situation où nous aurions une trésorerie non investie dans l’immobilier. » Une situation qui pourrait tirer le rendement vers le bas.

Dès lors, la rumeur enfle : le fond va-t-il fermer ? S’il ne nie pas que cette solution pourrait être envisagée un jour, Bernard Le Bras tempère : « La fermeture n’est en aucun cas notre objectif. Nous voulons continuer à faire vivre ce produit. L’objectif est double : maintenir la performance et piloter la collecte. » Au moins pour les deux prochaines années, Sécurité Pierre Euro devrait rester accessible. Mais alors, pourquoi certains distributeurs disent le contraire ? « Des conseillers ont pu jouer sur l’argument de la rareté », analyse Bernard Le Bras. « C’est de bonne guerre. »

Protéger le rendement

Malgré les nouvelles contraintes, le président du directoire juge les conditions d’accès « équilibrées » : « On peut toujours investir jusqu’à 50% en fonds euros. Et rien n’empêche de choisir des unités de comptes plus stables, comme l’immobilier. » Dans tous les cas, cette nouvelle règle fera un heureux : l’épargnant déjà investi. Car en limitant l’investissement au maximum (aucun fonds euros n’impose une telle contrainte), l’assureur promet qu’il « soigne la régularité du rendement », qui « devrait rester assez proche de celui des années précédentes ».

Pour ceux qui envisagent d’investir, il reste environ un mois pour profiter des conditions actuelles, légèrement moins sévères : 50% d’UC et 50% de Sécurité Pierre Euro. Un risque d'effet d’aubaine ? Bernard Le Bras s’attend à « une collecte plus importante en mai » : « C’est le cas lors de chaque changement des conditions. » Et l’assureur le promet : tous les dossiers envoyés avant le 31 mai seront traités.

Plus d'informations sur le contrat Primonial Sérénipierre

Partager cet article :

© cbanque.com / GC / Avril 2016