Assurance-vie : vers un taux moyen sous les 2% en 2016 ?

  • Par
Homme regardant une courbe en baisse
© Wolfilser - Fotolia.com

Passé de 2,5% en 2014 à environ 2,3% en 2015, le taux moyen de rémunération de l’assurance-vie en euros va-t-il passer sous la barre symbolique des 2% dès 2016 ? C’est ce que pense le fondateur du site Good Value for Money, Cyrille Chartier-Kastler.

« Notre estimation, pour 2016, c’est un taux net moyen de 1,95% » (1), affirme Cyrille Chartier-Kaster, par ailleurs président de Facts&Figures, cabinet de conseil éditant chaque année un baromètre de l’épargne-vie individuelle, qui s’appuie sur les « données directement ou indirectement publiques » des assureurs. C’est sur la base de ces données et d’hypothèses économiques que ce cabinet livre ses estimations de taux.

Dans le baromètre 2015, publié en juin dernier, Facts&Figures pronostiquait un taux moyen de 2,25% pour l’année 2015. L’association française de l’assurance (Afa) a livré fin janvier 2016 son estimation pour l'année écoulée : 2,30%. Un rendement que Cyrille Chartier-Kastler juge « surestimé » pour l’assurance-vie individuelle, rappelant que son estimation n’intègre pas, contrairement à la profession, les fonds euros des produits retraite Madelin ou autres produits de retraite collective (article 83, etc.), ces derniers étant généralement « mieux rémunérés » que les fonds euros de l’assurance-vie individuelle.

Ainsi, pour l’année 2014, Facts&Figures calculait un taux moyen de 2,48%, quand la fédération des assureurs annonçait du 2,50% et l’ACPR (2) du 2,54%. Assumant une différence méthodologique, Cyrille Chartier-Kastler maintient son estimation à 2,25% pour 2015 et prévoit du 1,95% pour 2016 suite à une actualisation de sa base de données. Pour l’heure, il n'avait livré qu'une fourchette pour l'année 2016 (1,90% à 2,10%), tablant dans son dernier baromètre sur une érosion relativement régulière du rendement des fonds en euros : 1,75% à 1,95% en 2017, 1,65% à 1,75% en 2018, etc. Cyrille Chartier-Kastler insiste toutefois sur le fait que, dans le contexte de taux bas actuel, un rendement de 1,95% lui semble particulièrement élevé pour un placement à capital garanti comme le fonds euros de l’assurance-vie.

Lire par ailleurs l’interview réalisée fin 2015 sur la rémunération de l’assurance-vie en euros : Une nouvelle ligne de démarcation entre les fonds euros en 2016

(1) Le « net » s'entend ici net de frais de gestion, et après alimentation ou reprise de provision pour participation aux bénéfices.

(2) Autorité de contrôle prudentiel et de résolution.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Février 2016