psa

Assurance-vie : en 2015 Apicil mise sur les unités de compte

Indices et courbe boursiers
© laurenthuet - Fotolia.com

L’assureur lyonnais Apicil a communiqué ce mardi ses principaux résultats financiers 2014 et esquissé ses « enjeux et perspectives 2015 ». Parmi les objectifs de l’année en cours : « le renforcement de la part des unités de compte dans l’encours ».

Cette compagnie d’assurance, qui gère 3,9 milliards d’euros à fin 2013 en épargne collective et individuelle, n’a pas communiqué la part actuelle de l’épargne sur le fonds en euros et sur les supports en unités de compte. L'objectif du développement des unités de compte en 2015 correspond à la tendance constatée sur l’ensemble du marché de l’assurance-vie.

Lire à ce propos : Les banques confirment la montée en puissance des unités de compte en 2015

Apicil se distingue ces dernières années par une politique de croissance externe, notamment sur le marché de l’assurance-vie. Coparc a ainsi été rachetée à Allianz en 2011 puis a fait l’objet d’une fusion au sein d’Apicil assurances en 2012. En 2013, le groupe Humanis est entré au capital d’Apicil, en apportant son activité assurance-vie, via sa filiale Intervie. Début 2015, l’assureur lyonnais a cette fois officialisé l’acquisition des activités françaises et luxembourgeoises de la compagnie d’assurance-vie patrimoniale Skandia.

Parmi ses perspectives 2015, pour le volet épargne, Apicil affirme ainsi que « l’accent sera mis sur l’intégration de Skandia ». L’assureur souligne dans son communiqué que l’acquisition de cette société « le dote d’une expertise complémentaire sur les unités de compte, enjeu majeur de développement du marché ». Apicil est par ailleurs l’assureur de plusieurs contrats d’assurance-vie en ligne : Linxea Zen, Bourse Direct vie ou Frontière Efficiente (MonFinancier).

Au niveau du groupe, Apicil évoque de « bons résultats » en 2014 : le montant des cotisations en assurance de personnes a augmenté de 25%, à 1,3 milliard d’euros, « grâce notamment à une croissance de 50% dans le domaine de l’épargne individuelle ». Le résultat net est de 40 millions d’euros, « en hausse de 43% ».

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2015