defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Epargne : comment choisir son contrat d'assurance-vie en 2015 ?

Banque en ligne
© apops - Fotolia.com

Le verdict est tombé pour les rendements 2014 des fonds en euros, en repli moyen de 0,30 point par rapport à 2013. Dans ce contexte baissier, certains contrats distribués sur internet continuent de se distinguer, et creusent même l’écart avec la concurrence. Etat des lieux et conseils pour faire le bon choix en 2015.

La saison des annonces de rendements 2014 des contrats d’assurance-vie s’achève, et on y voit désormais un peu plus clair. Comme attendu, les performances des fonds en euros sont généralement en repli : -0,30 point en moyenne par rapport à 2013, à 2,50%, selon l’estimation de l’Association française de l’assurance (AFA).

Toutefois, comme chaque année, cette moyenne cache des disparités importantes, de 3,50% et un peu plus pour les meilleurs à moins de 2% pour les moins bons. Comme chaque année aussi, les meilleurs rendements se retrouvent surtout chez deux catégories d’acteurs : les contrats « patrimoniaux » d’un côté, aux tickets d’entrée élevés et destinés à une clientèle aisée ; les contrats 100% internet de l’autre, beaucoup plus accessibles.

Une quarantaine de distributeurs

Si elles restent encore minoritaires - elles représentent moins de 5% des encours -, ces assurances-vie distribuées en ligne poursuivent leur démocratisation, dans un contexte il est vrai très favorable à ce type d’épargne (près de 21 milliards d’euros de collecte nette en 2014 pour l’ensemble des contrats d’assurance-vie). ING Direct et Boursorama, les deux leaders de la banque en ligne en France qui ont dévoilé leurs résultats 2014 la semaine passée, affichent par exemple en 2014 une forte progression du nombre d’ouvertures de leur contrats, respectivement de +65% et +80%.

Les distributeurs de ces contrats internet, par ailleurs, sont de plus en plus nombreux. Sur cBanque, nous en avons recensé une quarantaine. Outre ING Direct et Boursorama, les banques en ligne BforBank, Monabanq et Fortuneo ont toutes leurs contrats maison. Le marché compte également plusieurs courtiers spécialisés, notamment mes-placements.fr, assurancevie.com, Linxea, Altaprofits ou encore MonFinancier.com, pour ne citer que les plus connus.

Choisir l’assureur avant le distributeur

Toutefois, avant d’opter pour un distributeur plutôt qu’un autre, il peut être judicieux de choisir l’assureur, c’est-à-dire l’établissement qui « fournit » le ou les fonds en euros. Ces derniers sont en effet beaucoup moins nombreux et n'affichent pas tous les mêmes performances. Nous en avons dénombré six principaux, dont les rendements 2014 sont résumés dans le tableau ci-dessous :

Les rendements 2014 des fonds en euros internet
AssureursRendement du fonds en euros principal*Rendement du fonds en euros alternatif*
Suravenir3,22% (Suravenir Rendement)3,85% (Suravenir Opportunités)
Apicilde 3,05% à 3,21% (Apicil Euro Garanti)X
Spirica3,00% (Spirica Euro Classique)3,82% (Spirica ALT)
Generali2,97% (Eurossima)3,23% (Netissima)
Swiss Life2,70% (Swiss Life actif général)X
ACM Vie2,50% (Sélection Rendement)X
* Net de frais de gestion, mais avant impact des prélèvements sociaux.
NB : dans le tableau ci-dessus, les noms des assureurs sont cliquables et permettent d’accéder à la liste des contrats recensés par cBanque donnant accès à ces fonds en euros.

Suravenir, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa qui assure 7 contrats parmi ceux recensés par cBanque, se démarque clairement, avec un taux de 3,22% pour Suravenir Rendement, son actif général, et 3,85% pour son fond euros à dominante immobilière, Suravenir Opportunités. Seule Spirica, la filiale du Crédit Agricole Assurances, tient la comparaison, avec un taux de 3% pour son fonds principal Euro Classique, et 3,82% pour son fonds diversifié, Allocation Long Terme (ALT). Apicil parvient également à maintenir son actif général au-dessus des 3%, mais ne propose pas encore de fonds alternatif. A l'autre bout du spectre, ACMN Vie, la filiale du Crédit Mutuel Nord Europe, confirme sa perte de vitesse. A 2,50%, Sélection Rendement perd encore 0,30 point de rendement en 2014, et confirme l'essoufflement des fonds en euros d'ACMN Vie, déjà évoqué en mars dernier.

Une forte inertie

Ces rendements, bien sûr, sont une photographie à un instant T, tandis que l’assurance-vie, en raison notamment de sa fiscalité spécifique, est un placement à privilégier pour le moyen ou le long-terme. La hiérarchie qui se dégage en 2014 n’est donc pas garantie de demeurer dans le futur. Dans ce cadre, il est intéressant d’observer également son évolution sur plusieurs années. Toutefois, il faut se souvenir que les rendements des fonds en euros (en particulier des plus anciens et des plus gros en termes d’encours) subissent une importante inertie : le taux affiché une année dépend en effet d’actifs placés au cours des années précédentes !

Une fois l'assureur choisi, il reste à comparer les contrats internet en fonction d'autres caractéristiques. Leur niveau de frais par exemple : certains facturent des frais d'arbitrage ou de transactions, et tous n'appliquent pas les mêmes frais de gestion sur les unités de comptes. Le nombre et la variété des unités de compte disponibles, aussi, est un critère de différenciation, tout comme l’accès à certaines options (la gestion sous mandat notamment). Autant de caractéristiques à examiner avant de choisir son contrat.

Accéder au comparateur de contrats d’assurance-vie

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2015