Rendements 2014 : 3,10% pour la MACSF sur ses contrats d'assurance-vie RES

  • Par
  • ,
Logo de la MACSF
DR

L’assureur mutualiste MACSF a communiqué ce matin le taux de rémunération 2014 du fonds en euros de ses contrats d’assurance-vie, dont le monosupport RES : 3,10% net de frais de gestion et hors cotisations sociales, contre 3,40% en 2013.

« Dans un environnement économique difficile, les taux de rendement MACSF restent parmi les meilleurs du marché », a commenté Stéphane Dessirier, directeur général du groupe MACSF, dans des propos repris sur le compte Twitter de la mutuelle d’assurance.

Le taux de rémunération de 3,10% pour 2014, en baisse de 0,30 point par rapport à 2013, s’applique au contrat monosupport RES (accessible en souscrivant à l’association d’épargnants Amap) comme au fonds en euros disponible dans le cadre du contrat multisupports RES (1).

MACSF promeut la diversification

Lors de sa conférence, le groupe MACSF a plus amplement développé les statistiques relatives au contrat multisupports, même si l’encours du monosupport (16,9 milliards fin 2014) s’avère nettement supérieur. « 80% de nos affaires nouvelles sont sur du multisupports » affirme Aymeric Oudin, directeur épargne retraite de la MACSF. Il annonce ainsi « une collecte [brute, NDLR] exceptionnelle avec 1,605 milliard d’euros en 2014 dont 10% versés en unités de compte » sur RES Multisupport. Ce contrat d’assurance-vie affiche au 31 décembre 2014 un encours total de 2,7 milliards d’euros.

« En 2015, nous allons poursuivre la diversification en unités de compte », affirme Aymeric Oudin. Le directeur épargne retraite de la MACSF souligne que le développement de cette diversification a été facilité « grâce à internet », la moitié des arbitrages ayant été effectués via ce canal en 2014.

Des taux d’intérêt « très bas »

Le montant de la provision pour participation aux bénéfices (PPB), qui permet de lisser les rendements d'une année sur l'autre, s'établit à 265 millions d'euros à la fin 2014, « soit 1,3% de l'encours » selon l'assureur.

Les « portefeuilles » de la MACSF « sont investis dans des obligations d’entreprises privées et banques » selon Eric Dubos, directeur financier du groupe. Soulignant que « les taux d’intérêt à court, moyen et long terme sont très bas », la MACSF va selon Eric Dubos « rester très prudente dans ses choix d’investissement obligataires » en 2015. Une année lors de laquelle ce groupe mutualiste prévoit en parallèle d’« affirmer sa stratégie patrimoniale avec une offre spécifique : le contrat de capitalisation » selon Ayermic Oudin.

Mise à jour (13 janvier, 13h50) - Précision de l'encours du contrat en euros à la fin 2014, et de la PPB.

(1) Dans certains cas, le fonds en euros de RES Multisupport sert du 3,15% pour 2014 en raison de frais de gestion réduits.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Janvier 2015