psa

L'assurance-vie au top des recommandations des professionnels du patrimoine en 2015

  • Par
Assurance vie
© Olivier Le Moal - Fotolia.com

Près d'un conseiller en gestion de patrimoine sur deux pense recommander l'assurance-vie à ses clients l'année prochaine, selon une étude Patrimonia/Morningstar. Ce produit d'épargne profite de la baisse de rémunération des livrets bancaires, alors que l'immobilier est boudé par les professionnels du patrimoine.

L’attrait pour l’assurance-vie ne se dément pas. Après une collecte historique en juillet 2014, l'assurance-vie sera le support privilégié des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) en 2015, selon la dernière étude Patrimonia/Morningstar consacrée à l’activité des professionnels du patrimoine (1). En effet, ils sont exactement 44% à privilégier cet outil de gestion (contre 41% en 2013 et 38% en 2012).

Pourquoi un tel engouement des professionnels pour ce produit ? Certainement parce qu’il correspond aux attentes de leurs clients. Selon le sentiment des CGPI, ces derniers seraient moins méfiants, prudents et conservateurs que l’année dernière. Les professionnels auraient donc tendance à vouloir les orienter vers des produits « plus flexibles et adaptables » pour 68% des sondés.

Par ailleurs, les épargnants n’oublient pas la rémunération de leurs placements et exigent une certaine rentabilité. Ainsi, suite à la baisse continuelle des taux de rémunération des livrets, « aucun épargnant ne semble prêt à renforcer ses positions sur les différents livrets proposés par les banques, la stratégie, au mieux, étant de conserver ces liquidités ou d’attendre » détaille l’étude. En revanche, 69% des CGPI estiment que la majorité des épargnants serait décidée à arbitrer leurs capitaux en faveur des placements plus rémunérateurs (fonds en euros, UC, etc.). L’assurance-vie semble répondre à ces exigences.

Dans le détail, l’assurance-vie en unités de compte (UC) est le placement le plus recommandé par les professionnels du patrimoine (28%) devant les fonds en euros (16%).

Un désamour des professionnels pour l’immobilier

A la deuxième place des supports d'investissement préférés des CGPI figure l’immobilier : 29% d’entre eux comptent le proposer l’année prochaine. Mais cet outil reste « le grand perdant du moment » selon Patrimonia, puisque l’année dernière 33% des professionnels privilégiaient encore ce support (36% en 2012). Ils ne sont notamment que 13% à recommander à leurs clients d’investir dans la « pierre » (contre 14% en 2013 et 17% en 2012). L’immobilier « papier » fait à peine mieux avec seulement 16% des CGPI qui s’appuieront en priorité sur ce produit l’année prochaine.

En revanche, les conseillers financiers seront aussi nombreux à conseiller les produits financiers qu'auparavant (26% en 2014 comme en 2013) avec une préférence pour les fonds (10%) et les mandats de gestion (9%).

(1) Etude réalisée en ligne par Morningstar pendant les mois d’août et de septembre 2014 auprès d’un panel de plus de 400 conseillers en gestion de patrimoine composé à 95% de conseillers pour le compte de particuliers.

Partager cet article :
Sabrina LEVACHER

© cbanque.com / SL / Septembre 2014