defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Internet mobile : coup d'accélérateur sur les débits 4G !

Antenne relais
© DjiggiBodgi - Fotolia.com

Selon l'Arcep, le débit moyen de la 4G en France a progressé de 50% en un an, pour atteindre 45 Méga. Côté opérateurs mobile, Orange reste premier sur la qualité de service, mais d'une très courte tête devant Bouygues Telecom et SFR.

Selon l'Arcep (1), qui vient de publier les résultats 2019 de son enquête annuelle d'évaluation de la qualité de service des opérateurs mobiles, les débits de l'internet mobile ont fait un bond entre 2018 et 2019 : +44% dans les grandes agglomérations, à 62 mégabits/seconde (Mb/s) en moyenne ; +44% également dans les villes moyennes (46 Mb/s) ; et même 100% en zone rurale (28 Mb/s).

Mais la vitesse ne fait pas tout. L'Arcep mesure également la qualité de service des différents opérateurs en matières d'appels, d'envois de SMS, de lectures de vidéos ou de consultations de pages web. Résultat : Orange conserve un temps d'avance. Sur l'ensemble du territoire métropolitain, l'opérateur historique reste le plus performant pour les appels téléphoniques (80% d'appels parfaits), les SMS (95% d'envois en moins de 10 secondes), le débit moyen constaté en 4G pour un téléchargement (57 Mb/s) et pour un envoi de fichier (13 Mb/s), et la fiabilité du streaming vidéo (84% de lectures parfaites).

Bouygues à la campagne, SFR dans les zones touristiques

Cela se joue toutefois dans un mouchoir de poche. Les réseaux de Bouygues Telecom et de SFR rivalisent en effet systématiquement celui d'Orange. Bouygues est même le plus performant dans les communes de moins de 10 000 habitants, tandis que SFR fait mieux qu'Orange dans les zones touristiques et les TGV. Seul Free est encore un peu en retrait. Le dernier né des réseaux mobiles pâtit notamment, explique l'Arcep, de l'absence de prise en charge des appels haute définition en 4G.

Il s'agit toutefois de résultats globaux. L'autorité de régulation rappelle ainsi qu'il existe des « différences significatives de qualité entre les opérateurs ». Elle incite ainsi chaque usager à se rendre sur son site web de visualisation géographique pour comparer la couverture de chaque réseau « selon la zone où il vit, et en fonction des axes de transport qu’il emprunte ».

(1) L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes est une autorité administrative indépendante en charge de la régulation des télécoms.

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / VM / Octobre 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire