psa

Livret A : sa baisse à 0,50% est une nécessité pour le gouvernement

Livret A
© Unclesam - Fotolia.com

Mercredi, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts qui gère les encours du Livret A, ont défendu la baisse à 0,50%, au 1er février, du livret préféré des Français.

Mission d’équilibriste pour Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, et Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts. Mercredi 2 octobre, lors d’un colloque sur le fléchage de l’épargne vers les territoires, ces derniers ont à la fois défendu les vertus du Livret A – dont 60% se destinent au financement du logement social – tout en justifiant la nécessité de baisser la rémunération servie aux épargnants. « Rémunérer le Livret A à 0,75% quand le placement sans risque, l'OAT à 10 ans, est à -0,3%, coûte donc 30 centimes, est un défi, a expliqué ainsi Eric Lombard selon des propos rapportés par La Tribune. L'application de la nouvelle formule de calcul du taux dès février 2020, avec un taux plancher de 0,50%, est bienvenue ».

Pour rappel, en avril 2018, une réforme du calcul de la rémunération de l’épargne réglementée a en effet été décidée par le gouvernement, dans un contexte de baisse durable des taux d’intérêt. Celle-ci prévoit un taux plancher, à 0,50%. Résultat, alors que le Livret A, comme le Livret de développement durable (LDD), rapportaient 0,75% depuis août 2015, leur rémunération a de grandes chances d’être abaissée à 0,50% à partir du 1er février prochain.

Une perte d’un euro par mois seulement !

Mais cela devrait être indolore pour les Français, a assuré Eric Lombard. Etant donné l’encours moyen d’un Livret A, à 4 800 euros, la baisse de 0,25 point coûterait environ un euro par mois aux épargnants, d'après le directeur général de la Caisse des dépôts, tout en allégeant les « charges financières pour le logement social de 317 millions d'euros en année pleine ».

Invité du colloque, Bruno Le Maire a également soutenu la réforme. « La nouvelle formule du taux du Livret A fournira des ressources plus compétitives pour le logement social et plus en phase avec les ressources bancaires », a souligné le locataire de Bercy. Ce dernier en a profité également pour mettre en avant le Livret d’épargne populaire, accessible sous conditions de ressources, et dont la rémunération restera, elle, au moins au niveau de l’inflation. Actuellement, il taux d'intérêt annuel servi est de 1,25%.

Lire aussi : Ce livret méconnu qui rapporte presque deux fois plus que le Livret A

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / MEF / Octobre 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire