Bercy : 3 infos insolites sur le ministère de l'Economie

Ministère de l'économie et des finances, Bercy, Paris
© VM / cBanque / Juin 2019

Bercy fête ses 30 ans, ce week-end, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine ! L’occasion de découvrir quelques infos peu connues et insolites à propos du siège du ministère de l’Economie et des finances.

Bercy après le Louvre

Outre Bercy, un autre monument parisien fête également ses 30 ans cette année : la pyramide du Louvre. Et ce n’est pas une coïncidence. Avant d’arriver dans le quartier de Bercy, c’est en effet dans l’aile Richelieu de l’ancien palais royal devenu musée que se situait l’essentiel des services du ministère de l’Economie, et notamment le bureau du ministre. Des services qui ont dû déménager pour faire place au « Grand Louvre » et sa pyramide, projet porté par le président de la République de l’époque, François Mitterrand.

Avant cette date, c’est un autre ministère - ou plus précisément deux de ses directions - qui se situait au 139 rue de Bercy : celui des Anciens Combattants. L’immeuble qu’il occupait n’a d’ailleurs pas été détruit, mais intégré au nouvel ensemble.

Un vrai château fort

Ce n’est pas un bâtiment unique qui abrite le ministère de l’Economie, mais 5. Le plus emblématique, celui dont une partie des fondations se trouvent dans la Seine, est baptisé « Colbert », en hommage au célèbre contrôleur général des finances de Louis XIV. Les 4 autres, situés à proximité, portent également les noms d’illustres hommes d’Etats français : « Vauban », « Necker », « Turgot » et « Sully ».

L’ensemble est immense : près de 230 000 mètres carrés. Il est ainsi considéré, au moment de son inauguration, comme la deuxième plus grande surface de bureaux au monde. On y dénombre 42 km de couloirs - de quoi y courir un marathon - et 8 500 portes, ainsi que cinq restaurants administratifs, trois cafétérias et une crèche !

Pour le concevoir, ses architectes, Paul Chemetov et Borja Huidobro, se sont inspirés des châteaux forts du Moyen Age. Ce qui explique la présence d’une lourde porte en bronze et de douves le long du bâtiment Colbert.

Les ruches contre Tom Cruise

Des abeilles à Bercy ! Depuis 4 ans, c’est une réalité. En juillet 2015, Michel Sapin, le ministre de l’époque, donne son feu vert à l’installation de ruches sur le toit de Bercy. Trois autres sont inaugurées le 26 avril 2017, dans les galeries des douves. Objectif : marquer l’engagement de l’Etat dans la protection de l’environnement et la préservation de la biodiversité. Ce week-end, les participants aux Journées du patrimoine pourront ainsi goûter du miel made in Bercy, en présence de l’apiculteur.

Pour l’anecdote, ces ruches ont failli avoir la peau de Tom Cruise ! Dans une scène du dernier « Mission Impossible », franchise à grand succès produite et interprété par la star hollywoodienne, un hélicoptère atterrit sur le toit du ministère de l’Economie, qui dispose d’un héliport désormais hors service. Une séquence dans un premier temps refusée par Michel Sapin , qui craignait pour la santé des abeilles… Avant que l’apiculteur ne trouve une solution pour déplacer les ruches sans les perturber !

Survoler Bercy en tyrolienne

A l’occasion des Journées européennes du patrimoine (JEP), Bercy ouvre ses portes samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 18h. Au programme - outre la visite des lieux, et notamment des bureaux des ministres - de nombreuses animations, dont une exceptionnelle : les visiteurs pourront survoler la cour centrale du bâtiment à l’aide d’une tyrolienne.

Il est conseillé de se pré-inscrire sur le site web du ministère. Comptez 1h30 pour effectuer l’ensemble de la visite.

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / VM / Septembre 2019