Assurance auto : Clio, Polo et autres modèles à éviter

  • Par
  • ,
  • 3 commentaires
Photomontage des voitures les plus chères à assurer (Clio IV, BMW X6, Tesla X, Polo et Seat Alhmabra)
© BMW, Volkswagen, Renault, Seat, Tesla/ Montage © EL / cbanque

Le prix d’une assurance auto dépend de nombreux critères, certains liés au conducteur, d’autres au véhicule à assurer. C’est logique : les voitures qu'on retrouve le plus fréquemment dans les sinistres (et dans les plus coûteux) sont les plus chères à assurer. Voici 5 modèles à éviter.

La Renault Clio IV

La Renault Clio IV n’est pas une voiture spécialement coûteuse ni luxueuse. Pourtant, son assurance revient plus cher que d’autres véhicules de sa catégorie : le site lecomparateurassurance.com la place 10e sur 12 citadines dans son classement des véhicules les moins chers à assurer, avec une prime moyenne à 760 euros par an.

Clio IV
Une Clio IV © Renault

Ce qui joue ici ? Le coût de la garantie contre le vol ! Le système de verrouillage-démarrage avec cartes « mains libres », facilement piratable, fait de la Clio IV la voiture la plus volée en 2018, selon le palmarès établi par Auto Plus. Il faut dire que c'est la voiture la plus vendue en France avec près de 68 000 véhicules neufs immatriculés au première semestre 2019.

La Volkswagen Polo

Voici également un petit modèle, encore plus cher à assurer que la Clio IV : lecomparateurassurance.com établit une prime annuelle moyenne à 821 euros. Le vol n’est pas en cause ici - les modèles Volkswagen sont d’ailleurs très peu volés. On a simplement affaire à un véhicule plutôt haut de gamme, richement équipé et cher à l’achat. Un véhicule, donc, qu’il sera plus coûteux de remplacer, pour l'assureur, ou de réparer en cas d’accident.

Polo Volkswagen
Une Volkswagen Polo © Volkswagen

De manière générale, les chiffres du comparateur Assurland montrent bien que les marques allemandes, avec leurs voitures bien équipées, sont les plus chères à assurer. Volkswagen se situe en bas du classement établi en mai 2019 avec une cotisation moyenne à 658 euros. Les marques plus luxueuses présentent, logiquement, des cotisations encore plus élevées : Mercedes à 684 euros et Audi à 761 euros.

La Seat Alhambra

Avec une prime annuelle moyenne de 739 euros, ce monospace est classé avant-dernier de sa catégorie par lecomparateurassurancecom. Les nombreux équipements de sécurité et de confort de cette familiale, alliés à une puissance importante, impactent directement le prix de l’assurance.

Seat Alhambra
Une Seat Alhambra © Seat

La BMW X6

Voici une voiture au moteur particulièrement puissant : 16 chevaux fiscaux pour la version la plus modeste et jusqu’à 27 chevaux pour la plus puissante. Pour l’assurance, c’est rédhibitoire : Assurland place ainsi, dans une étude réalisée en mai 2019, la marque BMW parmi les 3 plus chères à assurer avec une prime moyenne de 773 euros. De manière générale, les primes s’envolent au delà de 9 ou 10 chevaux fiscaux. La raison ? Un modèle sportif, qui roule au-delà de 160 km/h et permet des accélérations rapides, cause statistiquement des accidents plus nombreux et plus graves, donc plus coûteux à indemniser.

BMW X6
Une BMW X6 © BMW

Par rapport à d’autres voitures de sport, la cotisation d’assurance pour la BMW X6 est particulièrement élevée. Et pour cause, c’est un modèle très apprécié des voleurs : la BMW X6 est le deuxième véhicule le plus volé en France en 2018, d’après le palmarès du magazine Auto Plus.

La Tesla Model X

Tesla bat le record de l’assurance la plus chère dans le classement établi par Assurland, avec une prime annuelle moyenne dépassant les 1 000 euros. En cause ici : un véhicule très coûteux à l’achat, embarquant des technologies de pointe et des équipements de luxe. Plus cher à réparer ou à remplacer en cas de sinistre, il implique logiquement une assurance au tarif plus élevé.

Tesla X
Une Tesla Model X © Tesla

Soulignons aussi que les assureurs manquent de données et de recul pour établir la sinistralité de ces véhicules électroniques récents, et privilégient en conséquence une tarification prudente. Il est possible que la prime recule dans les années à venir. De manière générale, les modèles « propres », hybrides ou GPL, sont moins chers à assurer que leurs équivalents diesel ou essence.

Lire aussi : quatre trucs imparables pour faire de grosses économies sur votre assurance auto

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / RD / Septembre 2019

assurance auto/moto

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 13 septembre 2019 à 11h12 - #1HHB

Sur la photo, c'est une Clio V, pas une Clio IV ;-)

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 13 septembre 2019 à 11h30 - #2Mathieu B.
  • Homme

@HHB
Merci pour votre coup d'oeil. La photo a été modifiée en conséquence.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 13 septembre 2019 à 15h57 - #3Kiprokuo
  • Homme

Tesla a annoncé vouloir se lancer dans le domaine de l'assurance, justement à cause de ces primes très (trop?) élevées.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire