Vol, bris de glace… Ces garanties essentielles « oubliées » par les assurances habitation

  • Par
Cambrioleur forçant une fenêtre
© Rainer Fuhrmann - Fotolia.com

Vous pensiez que votre assurance habitation vous couvrait contre le vol ? Ce n’est peut-être pas le cas. Certaines assurances, y compris parmi les formules les plus chères, ne couvrent pas toutes les situations à risque.

Chez Luko, la formule la moins chère ne couvre ni le vol ni le vandalisme, pas plus que le bris de glace ou les dommages électriques. Couverture minimale pour assurance en ligne low cost ? Pas du tout. Chez Sogessur, la filiale assurances de la Société Générale, la formule d'entrée de gamme baptisée « Initiale » n’inclut pas non plus ces garanties. Alors, à quoi faut-il faire attention au moment de souscrire son assurance habitation ?

L’assurance multirisques habitation, un contrat tout-en-un

Difficile d'y échapper. Si vous êtes copropriétaire ou locataire, vous êtes même obligé de prendre une assurance dite « multirisques habitation » (MRH). Celle-ci intègre de nombreuses garanties destinées à protéger le logement comme ses occupants via la garantie responsabilité civile vie privée. Elle couvre ainsi l’assuré et sa famille pour les dommages causés aux tiers par accident, qu’ils aient eu lieu ou non dans la résidence. Certaines formules très généreuses encadrent tous les évènements et l’ensemble du logement : piscine, contenu du congélateur, bijoux et objets de valeur etc. Les assurances protègent aussi de plus en plus des situations indépendantes du logement assuré, comme les voyages, les loisirs ou encore la scolarité.

La protection du propriétaire

L’assurance habitation a d'abord été conçue pour protéger le propriétaire et les tiers des dégâts que pourrait causer le locataire. La loi du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs prévoit dans son article 7g l’obligation pour le locataire de s’assurer contre les « risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire ». Initialement, la MRH ne couvre donc pas les biens et mobiliers présents dans le logement. Et c’est pour cette raison que certaines assurances font l’impasse sur les garanties couvrant les accidents aux objets.

Les garanties à vérifier pour être bien assuré

Au-delà de la responsabilité civile incluse dans la majorité des MRH, votre assurance doit vous couvrir, notamment contre les incendies, les dégâts des eaux (fuites, infiltrations et gel), les actes terroristes, les catastrophes naturelles et technologiques. Pourtant, des garanties parfois essentielles ne figurent pas dans les contrats. On peut distinguer dans ces garanties absentes :

  • Les responsabilités civiles particulières : par exemple, si vous avez un chien dangereux ou si vous êtes assistante maternelle, la plupart des contrats ne suffiront pas.
  • Les objets qui présentent une valeur particulière : les bijoux, tableaux, instruments de musique ou encore les vélos électriques.
  • Les garanties qui couvrent spécifiquement les objets présents dans le logement comme les dommages électriques par exemple. Celle-ci permet de financer les réparations des équipements (système de chauffage ou une climatisation), ainsi que les appareils électriques, en cas de foudre ou de surtension. La garantie bris de glace assure la réparation ou le remplacement, en cas d'accident, des fenêtres, portes, mais aussi souvent les baignoires et les lavabos.

Attention à la garantie « vol et vandalisme »

De nombreux contrats n’intègrent pas certaines garanties essentielles, voire indispensables comme la protection contre le « vol et le vandalisme ». Votre situation sera différente selon que vous êtes locataire ou propriétaire, que vous possédez des objets de valeur ou non. Si vous êtes locataire d’une petite chambre étudiante et que vous n'avez pour tout bien que deux jeans usés et un canapé défoncé, vous ne serez pas pénalisé par l’absence de garantie vol. Si vous êtes propriétaire occupant, à l'inverse, nous vous conseillons donc de bien vérifier que votre assurance habitation prévoit une garantie « vol et vandalisme ». Elle couvre la détérioration et la perte de vos bien en cas d’effraction.

Lire aussi : comment faire des économies sur votre contrat d'assurance habitation

Partager cet article :
Roxane DELAMARE

© cbanque.com / RD / Août 2019

assurance habitation