Axa : le bénéfice net chute de 17% sur le début 2019

  • cBanque avec AFP
  • ,
AXA
DR

Le groupe d'assurances Axa a enregistré un bénéfice net au premier semestre en baisse, lesté par des éléments exceptionnels qui ont amoindri les performances commerciales du groupe, a-t-il annoncé jeudi.

Le bénéfice net a atteint 2,33 milliards d'euros en chute de 17%, sous l'effet d'une charge comptable liée à des produits dérivés et à la déconsolidation des comptes du groupe de sa filiale américaine, Axa Equitable Holding (EQH). A eux deux, ces éléments pèsent pour près de 1,5 milliard d'euros sur le résultat de l'assureur. Celui-ci ressort par conséquent inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 2,86 milliards d'euros, selon un consensus compilé par l'agence d'informations financières Bloomberg. Pourtant, les principaux indicateurs commerciaux et techniques présentés par l'assureur apparaissent solides. Son chiffre d'affaires affiche une hausse de 8% à 57,94 milliards d'euros, tandis que son bénéfice opérationnel, qui mesure la performance de l'activité, a bondi de 10%.

« Le résultat d'Axa a bénéficié d'une dynamique doublement vertueuse : une croissance des volumes et une amélioration de la rentabilité à travers toutes nos zones géographiques et nos segments cibles », s'est félicité Thomas Buberl, directeur général du groupe, cité dans un communiqué. Par ailleurs, « le groupe a avancé sur ses priorités : intégrer la nouvelle division Axa XL, poursuivre la cession d'Axa Equitable holding et se désendetter », a ajouté pour sa part Gérald Harlin, directeur financier, lors d'une conférence téléphonique.

« En bonne voie dans notre processus de transformation »

Axa a lancé en 2016 un nouveau plan stratégique à horizon 2020 qui prévoit de réduire sa dépendance aux risques de marché et à l'assurance vie, au profit d'activités jugées désormais plus porteuses, telles que la santé ou l'assurance dommage pour les entreprises. « Nous sommes en bonne voie dans notre processus de transformation avec désormais 82% du résultat opérationnel avant impôt (...) provenant des activités dommages, santé et prévoyance, c'était 66% il y a 2 ans », a détaillé Gérald Harlin, confirmant que le groupe était « également en bonne voie pour atteindre les objectifs » de sa feuille de route stratégique.

Engagé dans une vaste réorganisation stratégique, Axa a également mis la main l'an dernier sur l'assureur et réassureur bermudien XL, spécialisé dans l'assurance des entreprises et très présent aux États-Unis, pour un montant de 12 milliards d'euros. Enfin, le groupe a amorcé depuis l'an dernier son désengagement de sa filiale américaine de services financiers Axa Equitable Holdings (EQH), introduite en Bourse en mai 2018.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.