Crédit d'impôt : toucherez-vous un bout des 2,5 milliards d'euros distribués mercredi ?

Ministère des finances à Bercy
© VM / cBanque / Juin 2019

Dès demain, Bercy va verser le solde des réductions et des crédits d’impôt au titre de l'année 2018. Mais attention, certains ménages vont aussi se voir réclamer un trop-perçu.

Certains contribuables vont avoir le sourire mercredi en regardant leur compte bancaire. En effet, Bercy va verser pas moins de 2,5 milliards d’euros de compléments de réductions et de crédits d’impôt, dus au titre de l’année 2018. L’information, révélée par Le Figaro , a été confirmée dans la foulée sur Twitter par Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics.

Sont concernés, notamment, les réductions ou crédits d’impôt relatifs aux dons, à l’emploi d’un salarié à domicile, aux frais de garde d'enfants, aux frais d’hébergement en Ehpad, aux dépenses d’investissement locatif (Duflot, Pinel, Scellier, DOM, Censi-Bouvard) et aux cotisations syndicales et politiques.

Un remboursement à prévoir pour certains ménages

Dans le cadre de l’instauration du prélèvement à la source, une première avance de 60% a été distribuée mi-janvier à 8,8 millions de Français. Calculée par les agents de Bercy, sur la base des données de 2017, elle s’élevait alors en moyenne à 627 euros. Désormais, le ministère des Finances doit régler le solde de 40% aux ménages créditeurs en ajustant les chiffres à ceux de la déclaration de revenus 2018 qui vient de s’achever. Mais à l'inverse, environ 2 millions de foyers, qui ont reçu un trop gros chèque en janvier, se verront réclamer un trop-perçu. En tout, 600 millions d’euros devraient rentrer dans les caisses de l’Etat.

Le Figaro précise que les particuliers auront bientôt la possibilité de gérer directement le montant de l’avance de réduction ou de crédit d’impôt versé en janvier. Une fonctionnalité bienvenue pour éviter un remboursement au cœur de l’été. « Si l’usager sait que ses dépenses de 2019 éligibles à réductions ou crédits d’impôt ont disparu ou diminué par rapport à 2018, il aura la possibilité de supprimer ou diminuer l’avance qu’il percevra début 2020 », explique ainsi Bercy. La mise en place de cet outil est prévue d’ici la fin de l’année dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr. Il faudra alors aller dans « Gérer mon prélèvement à la source ».

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Juillet 2019