Essence : les prix grimpent mais ça risque de ne pas durer

Pompe à essence
© Vojtech Vlk - Fotolia.com

La semaine dernière, le litre de gazole, le carburant le plus vendu, a vu son prix progresser de 1,93 centime, en moyenne. Mais la baisse des prix du pétrole, depuis plusieurs jours, pourrait bien changer la donne.

C’est une mauvaise nouvelle pour le portefeuille des automobilistes qui prennent la route des vacances. Les prix à la pompe sont orientés à la hausse. La semaine dernière, le gazole, qui représente 80% du volume des ventes, a augmenté de 1,93 centime, par rapport à la première semaine de juillet, à 1,4227 euro le litre. Un niveau encore loin du record d’octobre 2018 à 1,5331 euro le litre qui avait été le catalyseur du mouvement des Gilets jaunes.

De son côté, le prix du litre d'essence sans plomb 95 a flambé la semaine dernière, avec un bond de 2,89 centimes à 1,5207 euro. Pour sa part, le SP95-E10, qui contient 10% d'éthanol, a grimpé de 2,37 centimes à 1,5207 euro. La progression la plus limitée (+1,38 centime) est à mettre à l’actif du sans-plomb 98 avec une moyenne à 1,5852 euro le litre. Ce mouvement haussier trouve son origine, notamment dans la décision début juillet des pays producteurs de pétrole de l’Opep et de ses alliés, comme la Russie, de réduire leur offre pour maintenir les cours de l’or noir vers le haut.

De l'essence à prix coûtant

Mais depuis plusieurs jours, la mécanique s’enraye. Jeudi, pour la sixième séance de suite, les prix du pétrole ont reculé en réaction aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Ainsi, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a chuté de 2,72% par rapport à la veille à 61,93 dollars à Londres. Pour sa part, à New York, le baril de WTI a perdu 2,61%, à 55,30 dollars.

Résultat, il est fort possible que les prix à la pompe s’assagissent dans les jours à venir. Si les taxes représentent près de 60% de la facture payée par l’automobiliste, le prix du brut compte pour environ 30%. En attendant pour faire des économies sur votre plein, vous pouvez toujours profiter de certaines offres commerciales comme celle des magasins E.Leclerc. Le distributeur propose du carburant à prix coûtant dans son réseau pendant les week-ends jusqu’au dimanche 1er septembre. Opération similaire cette fin de semaine aussi dans les hypermarchés Géant et les supermarchés Casino.

Lire aussi : comment s'arrêter à la pompe moins souvent

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Juillet 2019