SNCF : découvrez ce tarif super-réduit (mais pas facile à obtenir)

Gare du Nord à Paris
© jag - Fotolia.com

Cet été, la rédaction vous donne des trucs et astuces pour optimiser votre budget. Pour le quatrième volet de cette série, voici un bon plan pour réduire drastiquement le prix de votre prochain voyage en train : le billet de congé annuel. Mais est-il si intéressant que cela ?

Vous y avez certainement droit, mais il est fort probable que vous ne le sachiez même pas. De quoi s’agit-il ? Du billet de congé annuel de la SNCF à tarif réduit. On vous explique tout sur ce dispositif méconnu, mais qui permet de faire des économies bienvenues pour partir en vacances.

C’est quoi ce billet ?

Le billet de congé annuel est l’un des huit tarifs sociaux décidés par l’Etat pour favoriser « certaines catégories sociales au transport ferroviaire ». Il permet de bénéficier, une fois par an, d'un tarif réduit pour l'achat de billets de train aller-retour à l'occasion d'un congé annuel. Ce dispositif est le fruit de l’histoire. Il a été instauré le 1er août 1936 suite à la mise en place des premiers congés payés.

Qui peut l’obtenir ?

Le nombre de bénéficiaires potentiels est très, très large. Sont éligibles : les salariés résidants en France ou à l'étranger ; les fonctionnaires ; les travailleurs à domicile, les artisans et les agriculteurs ; les demandeurs d'emploi bénéficiant d'une allocation chômage ; les stagiaires de la formation professionnelle ; les retraités et pré-retraités qui sont titulaires d'une pension par la sécurité sociale (réversion, invalidité, minimum vieillesse..).

Votre famille peut aussi en profiter

Sur le billet, il est possible de rajouter son conjoint, mais aussi ses enfants âgés de moins de 21 ans. Le père et/ou la mère du titulaire peuvent aussi en bénéficier s'il est célibataire et que ses parents vivent chez lui.

Quelle réduction possible ?

C’est le point que vous attendiez certainement avec impatience. A ses débuts, ce billet permettait à un couple d’obtenir 40% de réduction sur un billet de troisième classe, et même un rabais de 50% pour les enfants de 3 à 7 ans. Aujourd'hui, la réduction est a minima de 25% pour un voyage aller-retour, d'au moins 200 kilomètres en tout. Selon les explications de service-public.fr, la réduction est applicable sur le Plein Tarif Loisir (hors Ouigo ou billets Prem's donc) et sur le tarif réglementé dans les trains à réservation obligatoire. Dans les trains à réservation facultative ou sans réservation, comme les TER ou certains Intercités, la réduction joue sur le tarif normal de 2e classe, « hors compléments éventuels quelle que soit la classe empruntée ».

Le rabais peut atteindre 50% si au moins la moitié du billet est réglée avec des chèques-vacances. Il est applicable selon les conditions cumulatives suivantes : « dans la limite des places disponibles, pour les trains à réservation obligatoire, et pour tout trajet commencé en période bleue du calendrier voyageurs, pour les trains à réservation facultative ou sans réservation », détaille service-public.fr.

Des conditions à respecter

Le billet de congé annuel ne s'applique que pour un voyage en France et le trajet retour doit être effectué au plus tard le 61e jour suivant la date du trajet aller. Par ailleurs, le prix du billet doit être réglé d’un coup pour tous les voyageurs. Malgré tout, ce billet comporte quelques souplesses : les arrêts sont autorisés en cours de route, à l'aller et au retour ; les titres de transport totalement inutilisés sont remboursables, tout comme le trajet retour non effectué pendant la période d'utilisation du titre de transport.

Quelles démarches pour obtenir ce précieux sésame ?

Vous allez voir, il y a de la paperasse en perspective. Il faut remplir le formulaire de demande (disponible dans les points de vente SNCF ou plus simplement sur le site oui.sncf). Vous devez joindre tout document à même de justifier votre droit au billet de congé annuel (certificat de l'employeur attestant la nature de l'emploi et l'octroi d'un congé payé, par exemple). Et ce n’est pas fini dans le cas où plusieurs personnes figurent sur le titre de transport comme le conjoint ou les enfants. Il est alors nécessaire de joindre les pièces prouvant la parenté avec le bénéficiaire. Muni de tous ces éléments, rendez-vous dans une gare au moins 24 heures avant le départ. Vous ne pouvez pas faire la démarche directement en ligne. Très étonnant, à l'heure où la digitalisation de la SNCF s'accélère.

Au final, ce billet vaut-il le coup ?

Si vous n’avez pas opté pour une des nouvelles cartes de réduction de la SNCF ou que vous n’avez pas pu avoir de billets Prem’s pour partir en voyage, le billet de congé annuel est un bon moyen de payer son déplacement à moindre frais. En revanche, la procédure est fastidieuse. Le passage dans un guichet est obligatoire pour déposer son dossier. Quand on sait que la suppression de postes de guichetiers a entraîné de longues heures d’attente ces dernières semaines pour les clients de la SNCF, utiliser ce dispositif peut parfois relever du parcours du combattant. Ce billet se mérite !

Résultat, il ne serait pas étonnant que le nombre de personnes qui en profitent diminue d’année en année. Contacté à plusieurs reprises par cBanque sur ce point, l’entreprise ferroviaire ne nous a pas répondu. Il faut dire que la communication autour de ce billet est quasi-inexistante. Le site oui.sncf en fait mention seulement entre les tarifs à destination des militaires et les tarifs interrail pour voyager en Europe.

Un article de Libération publié en 2016 évoquait le chiffre de « 500.000 personnes bénéficiant d’un aller-retour compris, ayant droit compris ». On est très loin des 1,8 million de Français recensés en 1937...

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Juillet 2019