Transfert d'argent : PayPal vise les diasporas avec Xoom

Siège de PayPal
© PayPal

PayPal lance aujourd’hui en France et dans 31 autres pays européens Xoom, un service de transfert d’argent à l’international racheté en 2015. Il espère notamment convaincre les résidents français nés à l’étranger.

22 milliards de dollars : c’est le montant estimé des envois de fonds effectués en 2017 par des résidents français nés à l’étranger, à destination de leur famille restée au pays. « Selon les derniers chiffres de la Banque mondiale, près de 32% des transferts d’argent en provenance de France sont envoyés au Maroc, en Algérie, en Tunisie, au Vietnam, au Sénégal ou en Chine - les six plus grands destinataires non-européens de ces transferts », explique PayPal dans un communiqué.

C’est bien ce marché des diasporas que le géant états-uniens des paiements électroniques convoite avec Xoom, le service de transfert d’argent à l’international qu’il a racheté en 2015 et qu’il lance aujourd’hui en France et dans toute l’Europe. Sa promesse : des transferts plus rapides et mieux sécurisés qu’avec les opérateurs traditionnels. Les clients Xoom peuvent ainsi envoyer, parfois en quelques minutes, des sommes allant jusqu’à 10 000 euros par transaction dans 130 pays, depuis l’application mobile ou le site web du service.

L’argent peut être déposé sur un compte bancaire, mais aussi être retiré en espèces, dans des milliers de points de vente tenus par des partenaires de PayPal - Ria notamment, un des leaders mondiaux de la remise de fonds. Xoom permet également d’acheter directement des recharges mobiles ou de payer des factures.

Les expéditeurs peuvent évidemment utiliser leur compte PayPal, mais aussi leur compte bancaire ou leur carte, comme source d’approvisionnement. Le service est facturé sous la forme de commissions fixes, qui dépendent de la destination et du type d’envoi. Xoom prélève également des frais de conversion de devise.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juillet 2019