RED de SFR : des abonnés surfacturés de plusieurs centaines d'euros

Factures
© Arto - Fotolia.com

La filiale low-cost de SFR a facturé jusqu'à plusieurs centaines d'euros pour des appels à l'étranger à des abonnés qui contestent les avoir passés.

Les clients de RED voient rouge. Le mois dernier, des abonnés de la filiale low-cost de SFR ont eu la très mauvaise surprise de se voir facturer des communications avec l’étranger de quelques minutes à plusieurs heures qu’ils démentent avoir réalisées.

Ces appels vers la Tunisie, l’Algérie, les Comores, Madagascar ou encore le Canada ont entraîné des hors forfait, réclamés par l’opérateur, allant de quelques euros jusqu’à plus de 500 euros, selon les informations du Parisien diffusées ce lundi. « Sur ma facture, je suis censé avoir passé un appel de 175 minutes en Tunisie le 13 juin à 23 h 55, raconte Frédéric, client de RED depuis trois ans. Cette nuit-là, je dormais et les téléphones de la maison étaient tous sur ma table de nuit, éteints ! RED m'a facturé 142 euros alors que je n'ai jamais, jamais appelé en Tunisie ».

Les clients mis en cause

Dans un premier temps, malgré la multiplication des protestations, la direction de RED mettait en cause le comportement des clients leur proposant de prendre un abonnement international.

Elle a fait machine arrière le 20 juin. Une enquête interne a été diligentée pour tirer au clair ce dysfonctionnement. Celle-ci penche pour une arnaque aux numéros surtaxés, mais la piste est difficilement compatible avec les témoignages des clients qui indiquent n’avoir jamais appelé ou répondu à des appels de l’étranger.

Pour l'heure, difficile de connaître avec précision le nombre de victimes. La situation d’« une dizaine de personnes », qui avaient signalé leur cas sur le forum de l’opérateur, est « en cours de régularisation », dixit RED. Petit conseil aux clients de RED : vérifiez bien vos dernières factures pour voir si un hors forfait ne vous a pas été indûment prélevé.

Lire aussi : Appels surtaxés, faux SMS... Comment repérer les escroqueries

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Juillet 2019