psa

Livret A : combien de Français connaissent vraiment le taux de rémunération ?

Pourcentage de 0,75%
© PROBilder - Fotolia.com

Le Livret A est le produit « grand public » par excellence rémunéré à 0,75% depuis 2015, selon un sondage.

Quel est le taux du Livret A ? Cette question n’est plus une colle pour plus d’un Français sur deux, selon un sondage réalisé par l’institut OpinionWay pour le courtier d’épargne MonFinancier, qui devient Meilleurplacement suite à son rachat par le groupe Meilleurtaux. Avec 55% de bonnes réponses (64% chez les hommes, 47% chez les femmes), la connaissance du taux du Livret A aurait sensiblement progressé ces dernières années. En 2017, Ipsos avait interrogé les Français à la demande du Cercle des épargnants sur le sujet. Résultat, à l’époque : 40% de bonnes réponses. Cependant, plus qu’une progression de la connaissance financière des Français, ce relativement « bon » score sur le taux du Livret A s’explique probablement par le gel de la rémunération, inchangée depuis août 2015 et bloquée jusqu’en janvier 2020.

L’institut a aussi sondé son panel sur le plafond du Livret A : 29% ont livré la bonne réponse (22 950 euros). Sur cet aspect plus « technique » que le simple rendement, seuls les Français les plus aisés (plus de 6 000 euros de revenus par mois) répondent correctement, d’une courte majorité (51%). En revanche, lorsque les questions portent sur les connaissances en fiscalité, plus précisément sur l’assurance vie et l’Impôt sur la fortune immobilière (IFI), le taux de bonnes réponses s’écroule.

La sécurité de l'épargne en priorité

L’étude porte plus largement sur l’appétence des Français au risque, concernant leur épargne. Sans surprise, 61% des personnes interrogées affirment privilégier « une épargne de sécurité » (61%), bien loin devant les multiples autres motifs poussant à mettre de l’argent de côté : des projets spécifiques (immobilier, travaux, voiture…), la retraite, financer les études des enfants, défiscaliser…

« Ils privilégient de façon écrasante la sécurité à la rentabilité, ce qui explique les 400 milliards d'euros “oubliés” sur les comptes bancaires non rémunérés et la masse de liquidités parquée dans les Livrets A », commente Marc Fiorentino, de MonFinancier/Meilleurplacement, dans le communiqué. « Sans surprise l’immobilier et l’assurance vie caracolent en tête des placements préférés des Français », ajoute-t-il à la lecture des résultats, plaçant l’immobilier devant l’assurance vie et les livrets, par ordre de priorité pour les personnes interrogées. « Les épargnants comprennent de mieux en mieux les avantages de l'assurance vie et c'est une bonne nouvelle : il leur reste néanmoins à mieux maîtriser tous ses atouts. »

(1) Sondage réalisée en ligne via Newpanel (« Access panel » d’OpinionWay) auprès d’un échantillon représentatif de 1 252 personnes majeures (avec un sur-échantillon sur les retraités, pour les questions liées à la retraite).

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juin 2019