Accor reprend les services hôteliers du polonais Orbis et entame la cession de ses actifs immobiliers

Restauration
© MNStudio - Fotolia.com

Le groupe Accor annonce mercredi avoir engagé la cession des actifs immobiliers d'Orbis afin de ne conserver que l'activité de services hôteliers de ce groupe polonais, dont il a acquis le gros du capital fin 2018.

Le géant hôtelier français affirme être parvenu à un accord avec Orbis pour lui racheter son activité de services pour 286 millions d'euros : il reprendra « en direct les contrats de management et de franchise » des 136 hôtels du groupe polonais en Europe centrale, selon le communiqué.

« Cette opération n'aura pas d'effet sur l'excédent brut d'exploitation ni sur la dette nette (d'Accor), Orbis étant consolidé à 100% dans ses comptes », précise le français.

En parallèle, Accor, sixième groupe hôtelier mondial, indique avoir « engagé le processus » de cession de sa part du capital d'Orbis à savoir 85,8% et « s'apprête à approcher plusieurs acquéreurs potentiels », dit-il. A fin 2018, la valeur brute des actifs immobiliers d'Orbis s'élevait à 1,18 milliard d'euros.

Cette cession s'inscrit dans la stratégie d'Accor, devenu un pur exploitant hôtelier depuis la cession de 65% de son pôle immobilier AccorInvest pour 4,8 milliards d'euros, finalisée mi-2018.

De ce fait, à compter de la publication de ses comptes du premier semestre 2019, Accor consolidera l'activité immobilière d'Orbis comme un actif destiné à être cédé, précise-t-il.

Accor avait annoncé fin novembre le lancement d'une OPA sur les 47,31% du capital d'Orbis qu'il ne détenait pas encore, pour 442 millions d'euros, un montant revu à la hausse à environ 482 millions d'euros par la suite.

Au final, les investisseurs ont apporté l'équivalent de 33,15% du capital d'Orbis pour l'équivalent d'environ 387 millions d'euros.

Accor compte environ 4.800 hôtels, centres de vacances, résidences et résidences de luxe privées dans environ 100 pays.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire