Auto : rouler au superéthanol E85, est-ce vraiment si économique ?

Pompe à essence voiture carburant
CC Skitterphoto/pixabay

Moins connu que l’énergie électrique, le superéthanol E85 séduit tout de même de plus en plus de propriétaires de véhicules. A raison ?

A priori plus écologique et plus économique, ce carburant semble avoir toutes les cartes en main pour répondre aux enjeux de la mobilité de demain. Avec un prix à la pompe d’environ 0,68 euro par litre en juin 2019, faut-il se ruer vers ce carburant ?

Le prix du superéthanol E85 défie la concurrence

On le voit de plus en plus souvent proposé dans les stations-service, et son prix attire l’œil. A première vue, le superéthanol, également appelé bioéthanol, est vraiment un bon plan pour votre budget. Il affiche un tarif inférieur à 0,70 euro par litre, quand le gasoil est aux environs de 1,38 euro, le SP 95 E10 à 1,44 euro et le SP 98 à plus de 1,55 euro. De quoi séduire bon nombre d’automobilistes.

Un sérieux coup de pouce

« Le propriétaire de la voiture convertie à l’E85 a le droit de demander un changement de carte grise sur le site de l’ANTS en direct ou via l’installateur. Celle-ci est gratuite dans toutes les régions métropolitaines (sauf en Centre-Val-de-Loire, où elle est payante à 100%, et en Bretagne et Picardie, où elle est à moitié prix) », explique l'association 40 millions d'automobilistes. De quoi faire des économies supplémentaires.

Des inconvénients à ne pas négliger

Plusieurs éléments doivent cependant être signalés. Il est aujourd'hui impossible d'acheter une auto Flex-fuel de série neuve adaptée en même temps pour l'E85 et les autres carburants essence. En France, seul Ford prévoit de commercialiser un nouveau modèle ce mois-ci : le Ford Kuga flexifuel-E85. L'alternative est d'opter pour un modèle d'occasion comme la Peugeot 308, l'Opel Insigna FlexFuel, la Golf Multifuel... Un peu plus de 32 000 véhicules Flex-fuel sont en circulation en France.

L'autre possibilité pour rouler avec de l'E 85, qui a déjà convaincu des milliers d'automobilistes, c'est d'équiper son véhicule d’un kit spécifique de conversion. L’installation de ce système, réalisée par un professionnel, engendre un coût allant de 700 à 1 600 euros, selon les régions et le modèle à équiper qu'il soit neuf ou d'occasion. Ce boîtier peut être proposé lors de l’achat d’un véhicule essence neuf, mais il est également possible d'en installer un sur un véhicule d’occasion facilement et rapidement. En revanche, dans ce cadre, seuls certaines voitures à essence et hybride sont compatibles. Renseignez-vous auprès d’un professionnel.

Attention à la garantie

La mise en place d’un dispositif spécifique pour mettre de l'E85 dans son réservoir peut avoir des conséquences sur la garantie du constructeur. « Les constructeurs que nous avons contactés nous l’ont confirmé : après le montage d'un boîtier E85, toute avarie moteur, électronique ou du circuit de carburant qui pourrait être attribuée au boîtier annulera d’office la garantie. C’est donc la garantie du fabricant du boîtier qui doit se substituer à celle du constructeur pour toutes les pièces en contact avec le carburant (circuit d’alimentation, moteur, échappement…) », explique l'UFC-Que Choisir.

Il faut savoir aussi qu'avec ce kit, le véhicule aura une consommation plus importante d’environ 25%. Pour autant, utiliser ce biocarburant permet de réaliser des économies de plusieurs centaines d'euros par an, selon 60 Millions de consommateurs. « Les conducteurs qui roulent peu mettront deux, voire trois ans pour le rentabiliser », estime le magazine édité par l’Institut national de la consommation. « Avec le superéthanol, on continue d’économiser 500 euros tous les 13 000 km », abonde Nicolas Kurtsoglou, responsable carburants au Syndicat national des Producteurs d’Alcool agricole.

Dernier point de vigilance, seules 10% des stations-service distribuent de l'E85 sur les 11 000 qui maillent le territoire. Si vous avez besoin de faire le plein en l'absence d'E85, vous pourrez toujours prendre du SP 95, SP95 E10 ou encore du SP 98. Mais ce sera plus cher que l'E85 ! « Le superéthanol induit une surconsommation, qui oblige à passer plus souvent à la pompe. Il faut donc que la station soit à proximité, sur un parcours habituel, sous peine de transformer l’exercice en corvée », prévient d'ailleurs 60 Millions de consommateurs.

L’écologie et le superéthanol E85

Composé entre 65% et 85% d’éthanol, l’E85 est vanté comme une solution plus écologique que les carburants traditionnels. En effet, l’éthanol est issu de l’agriculture, et plus précisément de la betterave ou encore de céréales (blé, maïs...). Il s’agit d’un biocarburant inscrit dans la liste des énergies renouvelables et non des énergies fossiles qui permettrait de diminuer de 60% les émissions de gaz à effet de serre. Des chiffres critiqués par certaines ONG pour qui le changement d'affectation des terres agricoles pour la production de biocarburants entraînerait plutôt une hausse des émissions de gaz à effet de serre. Une autre solution moins polémique devrait voir le jour d'ici 2030 : des biocarburants à base d'algues.

Partager cet article :

© cbanque.com / EB / Juin 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 19 juin 2019 à 10h21 - #1Gamo2902
  • Homme
  • 60
  • 67 ans

Lorsqu un nombre suffisant d'automobilistes se sera converti à ce carburant, les Pouvoirs Publics augmenteront les taxes et ce sera comme dab !
La seule certitude c'est le coût d'adaptation....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?30
Publié le 21 juin 2019 à 12h08 - #2Christian
  • Homme
  • Lyon
  • 73 ans

Autre avantage: le prix du E85 est très stable.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 24 juin 2019 à 10h13 - #3ERN91
  • Homme
  • IDF

@Gamo2902
Le coup d'adaptation: Toyota Prius, IQ 0€, roule à l'E85 sans kit.
Ford Sigma (1995-2014 sur Fiesta, Puma,..) 15€ dans un nouveau régulateur de pression et c'est bon.
Alors 700 à 1600€, je rigole.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 26 juin 2019 à 14h48 - #4youngtimers
  • Aveyron
  • 49 ans

Les boitiers homologués c'est une belle mer... hors de prix. Ces boitiers ne sont même pas flexfuel (pas de sonde de carburant) donc le jour ou vous changez de carburant les valeurs d'enrichissement ne sont pas bonnes et risques de surchauffe de la culasse car trop pauvre.
Un seul kit de conversion à l'heure actuelle est réellement flex mais produit Finlandais. En France l'UTAC autorise et homologue tout et n'importe quoi.
Pour les personnes qui roulent sans mofifications ou juste une augmentation du débit prenez les valeurs AFR, les LTFT et vous allez être surpris, votre culasse aussi un jour...
Au SP on doit avoir un ratio AIR/carburant de 14.7/1 (14.7 mg d'air pour 1 mg de sp), à l'ethanol ce ratio avec 100% d'E85 doit être de 9.86/1

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 26 juin 2019 à 15h09 - #5youngtimers
  • Aveyron
  • 49 ans

L'ONG raconte bien n'importe quoi:
La substitution d’une tonne d’essence par une tonne de Bioéthanol réduit de 75% les émissions de gaz à effet de serre : le CO2 dégagé lors de la combustion du Bioéthanol est le même que celui que la plante avait puisé précédemment dans l’atmosphère pour sa croissance, il ne participe donc pas à l’augmentation de l’effet de serre.
à parcours égal, bien qu’un véhicule fonctionnant uniquement à l’éthanol consomme environ 25% de carburant en plus, ses émissions nettes de CO2 sont 2,5 fois inférieures à celles d’un véhicule à essence.Cette réduction significative des émissions nettes de gaz à effet de serre s’explique par le recyclage du CO2.
les plantes utilisées pour produire le Superéthanol E85 absorbent naturellement du dioxyde de carbone pour pousser. La plupart de la quantité de CO2 rejetée par un véhicule roulant au Superéthanol E85 est celle qui a été fixée sur les plantes ayant servi à la production de ce même bioéthanol : il existe donc un cercle vertueux autour du « bon » CO2.
En roulant au Bioéthanol, nous réduisons les renvois néfastes dans l’atmosphère, nous respirons donc mieux et contribuons également à diminuer considérablement le réchauffement climatique et autres effets dévastateurs de la pollution due aux carburants fossiles.
Pont négatif: L'ideal serait de faire rouler les tracteurs qui permettent la récolte au ED95 car le gasoil utilisait est quand même néfaste.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 18 octobre 2019 à 15h19 - #6mix.siempre
  • NICE
  • 71 ans

Pour confirmer, les inconvénients des boitiers homologués, ou autres sans sonde à carburant, lorsque que vous mettez de l'essence , ils ne font pas la distinction, donc consommation identique à l'ethanol, soit 15 à 20 % supplémentaire, et le mélange devient trop riche. Avec ce type de boitier, n'utiliser de l'essence sans plomb qu'en cas de besoin impératif, si E85 introuvable. ( En vacances à l'étranger, souvent pas d'éthanol, ou au prix du sans plomb )
Une aberration pour des boitiers installés à 1 000 €

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 18 octobre 2019 à 18h26 - #7wanou
  • Homme

Attention aux conseilleurs qui ne sont jamais les payeurs. En cas d'accident de voiture avec un véhicule contenant de l'E85 dans un véhicule non homologué votre assurance se fera un plaisirs de ne pas vous couvrir.
Pour de la tôle froissée il n'y aura pas de soucis (les enquêtes coûtent chères), par contre en cas de dommages corporels (les plus coûteux) le carburant est étudié et si celui-ci n'est pas conforme à l'homologation c'est des dizaines voir centaines de milliers d'euros qui seront à votre charge.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 21 octobre 2019 à 09h58 - #8Dr_No
  • Homme

"En roulant au Bioéthanol, nous réduisons les renvois néfastes dans l’atmosphère, nous respirons donc mieux et contribuons également à diminuer considérablement le réchauffement climatique et autres effets dévastateurs de la pollution due aux carburants fossiles."
OK pour le cercle vertueux du carbone. Par contre on ne peut pas dire qu'on respirera mieux pour autant. Le carbone n'est pas néfaste pour notre respiration mais pour l'effet de serre. Ce qui est néfaste pour nos poumons ce sont les particules rejetées. Et j'imagine que de ce côté, vu que la consommation est de 25% supérieure, la pollution aux micro/nano-particules est de 25% supérieure également, ce qui n'est pas brillant du tout!
L'autre point plus que néfaste, c'est de monopoliser les terres agricoles pour produire du carburant au lieu de nourriture. Il va bien falloir tôt ou tard que l'humain ré-apprenne à utiliser ses jambes à chaque fois que c'est possible (oui, je sais, on a tous une excellente excuse "valable" pour utiliser sa chère voiture).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 21 octobre 2019 à 10h26 - #9mix.siempre
  • NICE
  • 71 ans

Je reponds au commentaire précédent, à ma connaissance l'ethanol ne produit pas de particules ou à infime quantité, donc même à consommation plus importante, moins de particules néfastes.
Concernant les terres agricoles, les residus après distillation servent aux animaux et la cosmétique. De plus certaines terres non exploitées peuvent servir à cette culture. A noter également que les plantes absorbent le co2.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire