Impôts : ces 15 cases que le fisc ne peut pas pré-remplir

Une déclaration de revenus
© Punto Studio Foto - Fotolia.com

La déclaration pré-remplie, cela simplifie (très) largement la tâche de nombreux contribuables ! Mais les montants renseignés ne représentent que les informations déjà communiquées au fisc. Or le Trésor public ne peut pas tout deviner… Zoom sur 15 lignes qu’il ne faut surtout pas oublier de compléter !

L’an passé, environ 23 millions foyers fiscaux ont déclaré leurs revenus en ligne. Cette année, les 38 millions de foyers sont tous obligés de « télédéclarer », si vous êtes réellement en incapacité de vous astreindre à cette obligation sur internet. A ce jour, un peu plus de 10 millions de foyers fiscaux ont validé leur déclaration en ligne. Autant dire que les « déclarants de la dernière minute » seront à nouveau nombreux ! Pour rappel, selon votre département de résidence, vous avez jusqu’au 21 mai, 28 mai ou 4 juin pour valider, compléter ou corriger votre déclaration en ligne.

Premier réflexe : vérifier les montants pré-remplis, car c’est votre responsabilité qui est engagée en cas de montant erroné. « Les erreurs ou omissions dans la déclaration pré-remplie ne sont pas si rares, en particulier pour les pensions de retraite », souligne Charly Tournayre, responsable de l’ingénierie patrimoniale chez Thesaurus. Deuxième réflexe : se pencher, aussi, sur les cases et rubriques où les montants ne sont « PAS » pré-remplis… Car oublier de déclarer des revenus constitue une faute. Et oublier de déclarer des charges ou autres dépenses vous fait perdre des avantages fiscaux…

Catégorie revenus

5ND, pour les revenus de locations Airbnb

Les revenus des plateformes sont désormais automatiquement déclarés au fisc ? Oui, mais cette transmission d’informations concerne uniquement les revenus 2019, que vous devrez déclarer l’an prochain. Cette année, si vous avez tiré des revenus d’une location de type Airbnb, vous devez vous-même faire les comptes. Rendez-vous à la ligne 5ND, dans la rubrique « revenus des locations meubles non professionnelles », si vous optez pour le régime simplifié « micro-BIC » (à condition que les revenus soient inférieurs à 70 000 euros) plutôt que pour le régime réel, bien plus complexe. Ce régime simplifié vous permet de bénéficier d’un abattement de 50% sur vos recettes : le fisc le calcule automatiquement. Si vos recettes ne dépassent pas 305 euros, vous ne payerez pas d’impôt.

5NP, pour la location de votre voiture

Vous louez votre voiture sur des plateformes de type Drivy ? Même sentence que pour Airbnb : ces revenus ne seront pré-remplis qu’à partir de l’an prochain. Rendez-vous, cette fois, à la rubrique « revenus industriels et commerciaux non professionnels » : il faut compléter vos revenus bruts à la case 5NP pour opter pour le régime « micro-BIC », alors là encore un abattement de 50% à la clé.

1CJ, pour les enfants à charge

Si vous choisissez de rattacher vos enfants majeurs, étudiants ou non, au foyer fiscal, il ne faut pas omettre d’intégrer leurs revenus à votre déclaration ! Rendez-vous aux lignes 1CJ, 1DJ, voire 1CP et 1DP en cas de chômage, dans la rubrique « traitements et salaires ». A noter, s’il est étudiant, votre enfant profite d’une exonération (jusqu’à 4 495 euros, soit 3 Smic) : il ne faut déclarer que les revenus qui dépassent ce seuil.

Lire aussi : Quels revenus faut-il déclarer pour un enfant majeur rattaché ?

1AO, pour les pensions alimentaires

Vous touchez une pension alimentaire, de la part de vos parents ou d’un(e) ex-conjoint(e) ? N’oubliez pas qu’il vous appartient de la déclarer, dans la catégorie ressources, à la ligne 1AO, rubrique « pensions, retraites, etc. ».

1AX, pour les revenus exceptionnels

C’est « LA » spécificité de l’année 2019 : « Cette année il y a aussi tous les revenus exceptionnels, à remplir dans des cases qui n’existaient pas jusqu’à présent », insiste Charly Tournayre, de Thesaurus. Objectif : trier vos ressources habituelles et vos revenus exceptionnels, car c’est sur ces revenus exceptionnels que vous payerez un impôt cet été. Les revenus habituels sont eux gommés, afin d’éviter une double imposition causée par le passage au prélèvement à la source.

En 2018, vous avez touché des indemnités supra-légales de licenciement, une prime de départ à la retraite, une prime salariale ponctuelle et exceptionnelle (hors prime Marcon), vous avez demandé le versement en « cash » de votre intéressement ou participation, ou vous avez retiré une partie des avoirs de votre Perp en capital ? A déclarer à la ligne 1AX, pour les salariés, 1AD, pour les retraités ! Ces lignes n’ayant vocation à exister que pour cette déclaration, mieux vaut vérifier et compléter les montants.

Lire aussi : Où déclarer les revenus exceptionnels de 2018 ?

4BE, pour de faibles revenus fonciers

Les revenus fonciers, autrement dit les loyers tirés de logements nus loués de façon régulière, ne sont jamais pré-remplis ! Pour le régime simplifié (micro-foncier, jusqu’à 15 000 euros de recettes brutes), les loyers sont à déclarer à la ligne 4BE. Spécificité de l’« année blanche » des revenus 2018 : les recettes exceptionnelles (retards de loyers de 2017, par exemple) sont elles à renseigner à la case 4XD. Si vous optez pour le régime réel, en revanche, la démarche est plus complexe. A l’image des revenus fonciers, tous les revenus des indépendants, ou les revenus complémentaires mais à déclarer en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC-BNC) ne sont pas pré-remplis.

Catégorie charges, pour réduire ses impôts

7UD, pour les dons aux associations

Si vous ne signalez pas au fisc que vous avez donné aux Restos du cœur, à l’AFM-Téléthon ou même à une petite association locale, vous ne profiterez pas des réductions d’impôt, de 66% (case 7UF) ou 75% (case 7UD) selon le type d’organisme.

1GA, pour les abattements spécifiques

Vous êtes assistante maternelle, assistant familial agréé ou journaliste ? Vous pouvez soustraire l’abattement auquel vous avez le droit de vos revenus (ligne 1AJ) mais il faut désormais aussi remplir le montant de l’abattement appliqué à la ligne 1GA.

6GI, pour les pensions alimentaires

Les pensions alimentaires doivent toujours être doublement déclarées : dans la catégories ressources pour le contribuable qui les reçoit, dans la catégorie charges pour le contribuable qui les verse. Si vous en versez, vous pouvez déduire ces pensions de votre revenu imposable en remplissant les montants correspondants aux cases 6GI à 6GU.

7GA, pour les frais de garde d’enfants

Vous faites garder vos enfants, chez un assistant maternel, en crèche, en périscolaire ou encore en centre de loisirs ? Jusqu’au 6 ans de l’enfant, ces frais de garde ouvrent droit à un crédit d’impôt : vous avez donc tout intérêt à faire la somme de toutes les dépenses engagées à la ligne 7GA, et aux suivantes si vous avez plusieurs enfants en bas âge.

7EA, 7EC et 7EF, pour les collégiens, lycéens et étudiants

Une fois sorti de l’école élémentaire, les enfants à charge vous permettent à nouveau de profiter d’un avantage fiscal, certes moindre. La ligne 7EA-7EF, à la rubrique « réductions et crédits d’impôt », vous permet de bénéficier d’une réduction de 61 euros par collégien, 153 euros par lycéen et 183 euros par étudiant.

Une liste non exhaustive

Impossible de lister l’ensemble des cases à remplir, tant les situations fiscales sont multiples et diverses ! Dans la catégorie des « cases qui permettent de baisser l’impôt », n’oubliez pas non plus de :

  • Cocher la case 0RA, dès l’étape 2 de la déclaration en ligne, si vous n’avez pas de téléviseur à votre domicile. Et donc pour éviter de payer la redevance audiovisuelle.
  • Cocher la case 2OP, pour les revenus du capital, si vous êtes non imposable ou si votre taux d’imposition ne dépasse pas 12%.
  • Déclarer vos pertes éventuelles en 2TU-2TV-2TW, si vous avez investi dans les prêts participatifs (crowdlending).
  • Remplir l’ensemble des « dépenses pour la transition énergétique », aux lignes 7CB et suivantes, afin de bénéficier du crédit d’impôt dédié (CITE).

Lire aussi : Comment corriger votre déclaration de revenus

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2019