Impôts : faut-il faire sa déclaration sur smartphone ?

Mains de femme utilisant un smartphone
© Ivan Kruk - Fotolia.com

Depuis quelques années, il est possible d’effectuer sa déclaration de revenus depuis son smartphone, grâce à l’application mobile des impôts. Une solution pratique, mais qui ne convient pas à tous. Explications.

Petit événement : en 2019, pour la première fois, tous les contribuables - ou presque (1) - sont censés tourner la page de la déclaration papier et déclarer leurs revenus 2018 en ligne, sur le site web des impôts. Mais combien parmi eux passeront directement à l’étape suivante et choisiront de déclarer depuis leur smartphone ?

Depuis 2012 en effet, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) met à la disposition du grand public une application mobile - baptisée tout simplement « impots.gouv » - qui permet d’effectuer sa déclaration de revenus, mais aussi de payer ses impôts (revenus, taxes d’habitation et foncière, etc.). Combien de contribuables se sont-ils saisis de cet outil ? En 2017, 1,1 million l’ont utilisé pour régler leur facture fiscale, selon la DGFiP qui ne dit pas en revanche combien l’ont utilisé pour déclarer.

« impots.gouv » , mode d’emploi

L’application du fisc est disponible gratuitement sur les deux principales plateformes mobiles, Android et iOS (iPhone). Il suffit donc de se rendre sur leur store respectif pour la télécharger.

Pour se connecter, il faut, comme sur le site des impôts, renseigner son numéro fiscal et son mot de passe. Il n’est pas possible d’utiliser FranceConnect.

Une fois connecté, vous pouvez :

  • consulter vos documents fiscaux des 3 dernières années ;
  • consulter votre taux de prélèvement à la source ;
  • déclarer vos revenus ;
  • payer votre taxe d’habitation ;
  • créer ou modifier vos contrats de mensualisation et de prélèvement à l’échéance (taxe d’habitation, taxe foncière, etc.)

Des cas où la déclaration mobile est impossible

3 minutes : c’est environ le temps qu’il faut pour faire sa déclaration sur mobile. Quelques pages à consulter pour vérifier que les éléments pré-remplis par le fisc sont exacts, une signature électronique et le tour est joué.

Tout le monde, toutefois, ne peut malheureusement pas profiter de cette simplicité : pour accéder à ses avantages, il faut en effet que vous trouviez dans un cas de figure simple et stable. L’application mobile ne permet pas, en effet, d’apporter de modifications aux informations pré-remplies, qu’elles concernent votre situation personnelle ou vos revenus. Vous en êtes d’ailleurs avertis avant de commencer la procédure :

Avertissement déclaration de revenus sur mobile

La déclaration sur smartphone est donc impossible si :

Elle est également impossible si vous devez modifier les revenus pré-remplis par le fisc - par exemple si vous bénéficiez d’un abattement en tant que journaliste ou assistante maternelle - ou si vous devez déclarer d’autres revenus que ceux connus du fisc.

Les revenus pré-remplis, et ceux qui ne le sont pas

Dans le cadre de la déclaration en ligne, l’administration fiscale pré-remplit votre déclaration avec les revenus dont elle a connaissance, notamment :

  • les salaires ;
  • les allocations de chômage ;
  • les indemnités de maladie ;
  • les pensions de retraite et de préretraite ;
  • la plupart des revenus de placements financiers.

En revanche, il vous faudra renseigner vous-mêmes d’éventuels :

  • revenus fonciers
  • bénéfices commerciaux (BIC) ou non commerciaux (BNC) ;
  • plus-values mobilières ;
  • rentes viagères à titre onéreux ;
  • certains revenus de placement ;
  • bénéfices agricoles ;
  • revenus imposables perçus par des personnes à votre charge, etc.

Ainsi, si vous avez déjà déclaré ce type de revenus au cours des années précédentes, l’application affichera certainement ce message d’erreur, vous invitant à vous rabattre sur le site web des impôts « depuis votre ordinateur » :

Message d'erreur déclaration de revenus sur smartphone

Peut-on, pour finir, se rabattre sur la version web mobile du site des impôts, et déclarer ainsi depuis le navigateur de son smartphone ? Pas vraiment. En effet, le site web des impôts a récemment fait peau neuve et est désormais responsive, c’est-à-dire capable de s’adapter aux petits écrans des smartphones. Mais cette capacité d’adaptation a ses limites : elle concerne pas encore, notamment, le formulaire de télé-déclaration, ce qui rend l’opération encore très inconfortable.

Déclaration : le calendrier 2019

Ouverte le 9 avril dernier, la campagne 2019 de l’impôt sur le revenu va se poursuivre jusqu’à début juin. La date limite de télédéclaration est ainsi fixée au 21 mai minuit pour les ménages résidants dans les départements numérotés de 01 à 19, au 28 mai pour les départements de 20 à 49 et le 4 juin pour les départements de 50 à 976.

Lire aussi : Quelles sont les nouveautés de la déclaration 2019 ?

(1) Echappent à l’obligation de déclarer en ligne les contribuables dont le domicile n’est pas équipé d’un accès internet, et plus généralement « les personnes qui ne sont pas en mesure de souscrire cette déclaration par internet ».

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Avril 2019