Impôts : au moins 14 milliards d'euros de baisse pour les particuliers d'ici 2020

Chiffres et calculatrice
© abasler - Fotolia.com

Selon le gouvernement, les impôts vont baisser d’au moins 14 milliards d’euros d’ici l’année prochaine. Emmanuel Macron doit annoncer de nouveaux cadeaux fiscaux dans les jours à venir.

C’est un sacré pactole. Selon l’exécutif, la pression fiscale des ménages va diminuer d’au moins 14 milliards d’euros d’ici l’année prochaine. Un allégement conséquent qui est en partie une réponse au mouvement des Gilets jaune. C’est ce qui ressort du Programme de stabilité destiné à la Commission européenne sur la stratégie budgétaire de la France.

Dans le détail, ce document consulté par Les Echos, explique que le gros de la baisse, 10,6 milliards d'euros, se déroulera cette année via la baisse de la taxe d'habitation, la suppression des cotisations salariales pour les actifs, la défiscalisation des heures supplémentaires, l'annulation des hausses de la taxe carbone et de la CSG pour les retraités dont les pensions sont comprises entre 1.200 et 2.000 euros.

Vers une baisse de l'impôt sur le revenu ?

L’an prochain, 3,1 milliards de baisses d'impôts supplémentaires sont prévues, surtout grâce à la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français. Au total, donc près de 14 milliards d’euros. Mais ce n’est pas fini. Emmanuel Macron doit faire de nouvelles annonces « puissantes et concrètes » la semaine prochaine, selon son Premier ministre Edouard Philippe, suite aux deux mois de grand débat.

Dans ce contexte, les membres de la majorité multiplient les propositions. Bruno Le Maire, le ministre des Finances, suggère de baisser d’abord l’impôt sur le revenu « en commençant par ceux qui ont les niveaux de revenus les plus modestes ». Bénédicte Peyrol, coordinatrice du groupe En marche à la commission des Finances de l’Assemblée, propose ainsi d’adoucir l’entrée dans l’impôt sur le revenu via un allègement du barème des deux premières tranches. Le coût serait d’un milliard d’euros, selon son estimation. Au concours Lépine de la fiscalité, Gérald Darmanin n’est pas le dernier. Il a récemment évoqué une suppression de la redevance audiovisuelle, ce qui représenterait une ristourne de plus de trois milliards d’euros pour les particuliers. Verdict dans les tous prochains jours.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Avril 2019