Impôts : êtes-vous dispensé de faire une déclaration en ligne cette année ?

Déclaration de revenus en ligne
© tashatuvango - Fotolia.com

La campagne officielle de l'impôt sur le revenu démarre cette semaine. Vous devrez remplir la déclaration d'ici début juin. Et certains contribuables sont dispensés de la faire en ligne. Voici lesquels.

Le top départ est lancé. La campagne officielle de l'impôt sur le revenu démarre cette semaine. Malgré l'entrée en vigueur début janvier du prélèvement à la source, vous êtes tenu de déclarer vos revenus de l’année passée.

Selon votre lieu de résidence, la déclaration devra être faite entre la fin mai et début juin. Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics annoncera les dates précises lors d’une conférence de presse mardi. Outre la réactualisation éventuelle de votre taux, en septembre prochain, cette déclaration vous permettra d’obtenir des crédits et réductions d’impôt qui ne sont pas pris en compte avec le prélèvement à la source. Pour l’instant, la déclaration de revenus reste bel et bien obligatoire.

Et en principe, tous les contribuables dont la résidence principale est équipée d’un accès à Internet doivent y souscrire par voie électronique. Cette obligation était réservée l’année dernière seulement aux ménages dont le revenu fiscal de référence dépassait les 15.000 euros. Selon l’administration fiscale, cette déclaration qui peut se faire depuis n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone, facilite les démarches des contribuables et allège la charge administrative de traitement de l’impôt.

Des retards qui coûtent cher

Malgré tout, des exceptions sont prévues. Il sera toujours possible de faire une déclaration papier si vous résidez dans une zone « blanche », qui n'est pas couverte par un service mobile, ou si vous estimez ne pas être capable de remplir la déclaration en ligne (personnes âgées, handicapées...), à condition de signaler cette incapacité au fisc. A ce moment-là, vous devrez envoyer votre déclaration papier directement à votre centre des finances publiques. Si vous ne pouvez pas bénéficier de ces dérogations, mais que vous vous entêtez à faire une déclaration papier, vous vous exposez en théorie, en cas de second manquement, à une amende de 15 euros par formulaire.

Dans tous les cas, que ce soit sur Internet ou sur papier, respectez les délais pour remplir votre déclaration. En cas de retard, votre impôt sera majoré de 10% à 40% si elle est envoyée plus de 30 jours après la réception d'une mise en demeure. Des intérêts de retard de 0,20% par mois de retard peuvent aussi s’appliquer.

Lire aussi : 3 raisons de ne pas oublier votre déclaration d'impôts malgré le prélèvement à la source

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Avril 2019