psa

Crédit : la France emprunte à des taux historiquement bas

Tour Eiffel
Tour Eiffel - CC Cédric Bonhomme / Own work

Jeudi, les investisseurs ont acquis les obligations de l’Etat français à 30 ans, à 1,46%, contre 1,61% lors du lancement de cette maturité en février dernier.

Ruée sur la dette française à long terme ! Le 4 avril, les financiers de l’Agence France Trésor (AFT), qui gèrent la dette de l’Etat, ont réussi à ventre les obligations de la France à 30 ans à seulement 1,46%, abaissant ainsi de 0,15 point le taux d’intérêt servi lors du lancement du titre le 19 février dernier.

Il faut dire que les investisseurs étaient au rendez-vous. Compte tenu de l’environnement économique très incertain, entre le Brexit, les élections européennes et la perspective de taux durablement bas, ceux-ci ont, de fait, plébiscité les obligations de la France jugées sûres. En chiffre, cela donne 1,864 milliard d’euros d’ « OAT 1,50% 25 mai 2050 » qui ont été vendues au taux le plus faible proposé, alors que les investisseurs étaient prêts à en acheter pour 3,614 milliards d’euros.

L’OAT à 15 ans, également à l’achat le 4 avril dernier, a aussi trouvé preneur et à un taux d’intérêt très faible. La totalité des obligations proposées ce jour - 1,643 milliard d’’euros d’« OAT 1,25% 25 Mai 2034 » - ont ainsi été acquises au taux de 0,80%. Lors du dernier tour de table le 7 mars, ces titres s’étaient échangés à 0,99%.

En revanche, la maturité à 10 ans s’est un peu moins bien vendue dans la mesure où seul un quart a trouvé investisseur à son pied au prix limite. Le taux d’intérêt moyen s’est établi à 0,39%, en repli tout de même de 0,18 point par rapport à la dernière émission.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Avril 2019