Epargne : alerte sur les arnaques à la vache laitière

Logo de l'AMF
DR

« 5 vaches achetées, 1 génisse offerte », un rendement jusqu’à 12% … Ne croyez pas à ces promesses de gain, elles émanent souvent d’escrocs qui espèrent vous soutirer ainsi plusieurs milliers d’euros, prévient l'Autorité des marchés financiers.

Depuis plusieurs années, l’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde les investisseurs contre les placements atypiques. Ces derniers ne sont en effet pas dénués de risque et, surtout, l’AMF constate qu’ils sont fréquemment la cible de malversations. Aux côtés des diamants, du vin ou encore des timbres, ce sont maintenant les faux sites pour investir dans les vaches laitières qui inquiètent le gendarme financier. « Depuis le début de l'année 2019, l'AMF a constaté une augmentation notable des arnaques liées à la vente de parts de cheptel de vaches laitières », indique à Que Choisir Claire Castanet, directrice des relations épargnants de l’organisme au sein de l’AMF.

Dans un article publié hier, l’association de consommateurs détaille les ficelles de ces fausses plateformes d’investissement afin de vous soutirer de l’argent. Premier ressort : l’appât du gain, à savoir vous proposer un placement sans risque tout en vous promettant un rendement très élevé.

Ainsi, dans l’exemple repérée par Que Choisir, les malfrats assuraient que la vache laitière est « un investissement responsable, celui-ci permet de soutenir l'élevage agricole et vous permet un rendement entre 4% et 5%, nettement supérieur au livret A et LDDS (ex-LDD), de 0,75% aujourd'hui ». D’autres faux sites dédiés à l’achat de bovins vont jusqu’à promettre un retour sur investissement de 12%.

Un discours commercial bien rodé

Outre la rémunération alléchante, la tromperie repose souvent sur un discours bien rodé. Dans le cas de l’arnaque détaillée par l’association de consommateurs, les investisseurs étaient rappelés par un commercial qui leur assénait un argumentaire efficace et rassurant.

Pour limiter la propagation des escroqueries financières, l’AMF met régulièrement à jour ces listes noires. L’une d’entre elle est dédiée aux investissements dans les placements atypiques. On y découvre qu’une dizaine de plateformes web, qui ne sont plus consultables, proposaient d’investir dans des cheptels.

Toutefois, consulter cette liste est insuffisant pour se prémunir de toute malversation… Celle-ci n’étant pas exhaustive. C’est pourquoi, dans tous les cas, vous devez vous méfier des promesses de rendement faramineux et, en cas de doute, vous abstenir ou contacter Epargne Info Service, un service mis en place par les autorités de régulation afin d’aiguiller les épargnants.

Lire aussi : Livrets d'épargne : 4 conseils pour repérer les arnaques

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Avril 2019