Epargne salariale : pourquoi la collecte a atteint un record en 2018

Trois sacs de pièces
© Vitaliy - Fotolia.com

L’année 2018 s’est révélée être un bon cru pour ce petit poucet de l’épargne. Les fonds d’épargne salariale ont attiré 1,5 milliard d’euros, un record depuis 2011.

Alors que la semaine de l’épargne salariale débute ce lundi, l’Association Française de la Gestion financière (AFG) vient de publier son rapport annuel sur les sommes collectées. « La collecte nette est positive sur l’année 2018 et s’affiche à 1,5 milliard d’euros ce qui constitue un niveau record depuis 2011 », se félicite ainsi l’AFG. En comparaison avec l’assurance vie et sa collecte de 22,4 milliards d’euros l’an passé, l’épargne salariale reste toute petite.

Les flux d’investissement dans les Plans d’épargne en entreprise (PEE) et les Plans d’épargne pour la retraite collectifs (Perco) progressent de 5% à 15,2 milliards d’euros. Dans le détail, ce sont les versements volontaires des salariés qui ressortent le plus en hausse : +9% avec 2,9 milliards d’euros supplémentaires. Toutefois, en montant, l’intéressement reste loin devant à 5,2 milliards d’euros, en hausse de 6%. Viennent ensuite la participation (3,9 milliards d’euros) puis l’abondement des employeurs (3,2 milliards d’euros).

Ces bons chiffres s’expliquent par la hausse du nombre d’entreprises ayant mis en place un dispositif d’épargne salariale. En 2018, 324 000 entreprises supplémentaires se sont équipées, en hausse de 3% sur un an. Parmi elles, 98% comptent moins de 250 salariés. Il est un peu trop tôt pour y voir l’effet de la baisse du forfait social sur l’épargne salariale... La réforme étant entrée en vigueur au 1er janvier dernier. Mais, celle-ci est de bon augure pour la collecte 2019.

A lire aussi : Epargne salariale : bientôt trois millions de bénéficiaires dans les PME ?

Les fonds investis principalement en actions

Alors qu’en moyenne, 8,8% des investisseurs détiennent des actions en direct ou via des fonds, selon les données de l’AMF, la part de l’épargne salariale investie en actions représente 55% des encours à fin 2018. A l’inverse, les fonds monétaires et composés d’obligations accueillent seulement 30% des encours. Pour les épargnants, l’épargne salariale sert aussi souvent à verdir leur portefeuille. Les sommes investies sur les fonds solidaires ont progressé de près de 8 milliards d’euros en 2018, soit une hausse de 8% de la collecte.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Mars 2019