Thermomix : le nouveau robot de cuisine à 1 299 euros fait polémique

Thermomix
Capture d'écran/cBanque/Thermomix

A 1 299 euros pièce, le nouveau Thermomix TM6 est 30 euros plus cher que la version précédente. Une nouveauté qui fait polémique auprès des nouveaux adeptes du TM5.

C’est ce qu’on appelle une arrivée très remarquée. Mais pas forcément pour les bonnes raisons. En perte de vitesse, Vorwerk, le fabricant du Thermomix , vient d’annoncer la sortie d’un nouveau modèle. Alors qu’en 2017, les ventes du robot star des cuisines ont chuté de 13% face à la concurrence des Moulinex, Kenwood, Magimix, ou encore même des enseignes à bas prix comme Lidl proposant des alternatives à 199 euros, le groupe allemand a lancé le 8 mars le TM6.

Prix affiché : 1 299 euros, soit 30 euros de plus que son prédécesseur, le TM5, mis sur le marché en 2014, et même 96 euros de plus que le Smic mensuel net qui est à 1 203 euros. Thermomix, le Apple des robots de cuisine ?

La venue de ce robot nouvelle génération, doté d’un écran de 6,8 pouces pour accéder plus facilement à plus de 40 000 recettes du site Cookidoo, fait déjà polémique. Ce ne sont pas ses nouvelles fonctionnalités qui sont en cause comme le pré-nettoyage, la cuisson haute température pour faire du caramel et saisir les viandes ou encore la cuisson sous vide ou la cuisson longue.

Mais certains clients ayant achetés récemment le TM5 « se sentent ni plus ni moins que bernées par la marque », explique l’UFC-Que Chosir. En effet, on leur avait assuré qu’il n’y avait pas de nouveau modèle à venir. « Même les vendeuses du circuit de vente à domicile n’étaient, paraît-il, pas dans la confidence. Elles ont vendu en toute bonne foi des TM5 jusqu’à la semaine dernière, sans savoir qu’un TM6 arrivait », explique l’association de consommateurs.

Face à la fronde, la marque qui a déjà vendu plus de 2,5 millions de Thermomix en France, vient de proposer un échange avec le TM6, seulement si le TM5, qui sera retiré des rayons à partir du 20 mai, a été acheté après le 11 février. Et ce, à condition de payer un supplément de 89 euros ! Un bad buzz dont se serait bien passée l’entreprise qui espère à terme équiper un foyer sur quatre.

L’UFC rappelle aux clients qui viennent de signer leur bon de commande pour un TM5 qu'ils ont 14 jours pour se rétracter suivant la réception de l’appareil.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Mars 2019