Electricité : plus de 20% des particuliers ont déjà quitté EDF

Eoliennes en mer
CC Jean-Michel Baud/Flickr

Cdiscount, Total Spring, Direct Energie, ENI… Ces opérateurs alternatifs proposent des offres plus attractives que le tarif réglementé d’EDF qui va flamber de 5,9% au printemps.

La concurrence s’intensifie pour la distribution d’électricité à destination des particuliers. Près de douze ans après l’ouverture du marché, en juillet 2007, le pré carré d'EDF continue de rétrécir. Selon les derniers résultats de l'Observatoire des marchés de détail, publié mardi, par le régulateur du secteur, la Commission de régulation de l'énergie (CRE), 7 158 000 foyers très exactement ont déjà choisi un opérateur alternatif, soit plus de 20% des 32,7 millions d'abonnés à l'électricité.

Et la dynamique pourrait s’amplifier du fait des Gilets jaunes. En effet, pour contenir le mouvement, le gouvernement a opportunément décidé de geler, durant l’hiver, le tarif réglementé, fixé par les pouvoirs publics. Mais le réveil risque d’être très dur pour les 25,6 millions de ménages abonnés au tarif bleu réglementé d‘EDF. La CRE a préconisé une hausse de 5,9% en raison de l’augmentation des prix de l’énergie. L’exécutif a déjà fait savoir qu’il appliquerait cette recommandation qui interviendra début mai ou début juin. Pour un ménage se chauffant à l’électricité, le surcoût pourrait atteindre 85 euros par an.

Dans ce contexte, les particuliers pourraient bien être tentés de céder aux sirènes de la concurrence avec ses offres de marché dont elle fixe elle-même les prix. Cdiscount, Vattenfall, Mint Energie ou encore Direct Energie affichaient à la fin de l’année des offres permettant de réduire la facture de 7 à 8%, selon les calculs effectués par Les Echos, sur la base des données fournies par la CRE.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Mars 2019