Netflix : l'offre Premium de 14 à 18 euros selon les internautes

Une femme consultant sa tablette devant la télévision
© Rasulov - Fotolia.com

Netflix fait actuellement varier le prix de ses offres en fonction des internautes. Rassurez-vous, il s'agit seulement, pour l'instant, d'un test et le prix à payer correspond bien à l'offre originale. Mais jusqu'à quand ?

Netflix a-t-il fait flamber ses prix en douce ? A première vue, on pourrait le croire. Plusieurs internautes ont constaté ces derniers jours que les tarifs des formules proposées par le service de vidéo en ligne sur abonnement (SVoD) avaient changé. cBanque a fait le test ce mercredi matin et en effet, l’abonnement Standard est proposé à 13,99 euros contre 10,99 auparavant. Quant à l’offre Premium, qui permet de regarder Netflix sur quatre écrans différents en même temps, elle passe de 13,99 euros à 17,99 euros, soit près de 30% d’augmentation.

Contacté par Le Parisien, Netflix explique qu’il s’agit en fait d’un test. Le prix qui sera facturé à l’abonné correspondra à l’offre originale (7,99 euros pour l’Essentiel, 10,99 euros pour le Standard ou 13,99 euros pour le Premium). Avec cette opération, la plateforme de SVoD la plus regardée en France, cherche à voir « quelle valeur les utilisateurs accordent à Netflix. ». « Tout le monde ne sera pas touché par ce test, et ces prix spécifiques pourront ne pas être appliqués après cette phase. Notre but est de nous assurer que Netflix reste une bonne affaire », explique l’entreprise.

Vers une hausse réelle des prix des abonnements ?

Mais il y a bel et bien un risque que le tarif des abonnements soit revu à la hausse. Il suffit pour cela de voir ce qu'il s’est passé aux Etats-Unis au début de l’année avec une hausse d'un dollar à 8,99 dollars pour l’abonnement Essentiel alors que l’offre Standard était passée à 12,99 dollars (+ 2 dollars). « À l’époque, Netflix avait garanti que l’augmentation pour les abonnés français n’était pas à l’ordre du jour », rappelle le quotidien.

Le test de Netflix est une pratique également utilisée dans le monde bancaire, à l’image de N26 qui avait discrétement testé, en avril, les nouveaux tarifs de ses cartes haut de gamme. L’idée était, là encore, de voir s'ils étaient ou non dissuasifs pour les nouveaux clients. En l'espèce, la réponse fut négative puisque la banque en ligne allemande avait, au final, fait passer sa formule Metal de 10,90 à 16,90 euros par mois et sa formule Black de 5,90 euros à 9,90 euros par mois.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Mars 2019