Banque : plus d'un tiers des Français vivent régulièrement à découvert

Un couple avec des problèmes financiers
© ave mario - Fotolia.com

Selon une étude réalisée auprès de 10 000 personnes, 37% des sondés révèlent avoir été à découvert à plusieurs reprises ces 12 derniers mois. 48% des Français estiment vivre des fins de mois difficiles.

Une France coupée en deux. Selon une vaste enquête (1) publiée mardi et qui se penche sur le regard que les Français portent sur leur cadre de vie, 48% des personnes interrogées disent vivre des fins de mois difficiles, dont 13% expliquent être obligés de puiser dans leurs réserves ou d’emprunter.

Dans ce contexte, pas étonnant que 37% des sondés ont été à découvert au moins à plusieurs reprises (dont 17% tous les mois ou presque) ces 12 derniers mois, le 18 du mois en moyenne.

Selon les auteurs de l’enquête, cette « pression sur le pouvoir d’achat se traduit concrètement par des difficultés répétées à subvenir à l’essentiel ». Ainsi, 18% ont eu, à plusieurs reprises, des difficultés à payer leur loyer ou leur emprunt immobilier, 21% à régler leurs factures d’électricité, de gaz ou de fioul ; 18% à régler leurs factures de communication (téléphone mobile, internet, fixe) et 20% à payer leurs frais de transport (abonnements transports en commun, carburant, …). Par ailleurs, 20% ont des difficultés régulières à payer leurs impôts, taxe d’habitation ou taxe foncière (dont 8% tous les mois ou presque).

Et quand ils font des achats, 32% des personnes interrogées cherchent toujours les prix les plus bas pour les courses alimentaires et 50% quand ils achètent des vêtements ou des chaussures. Dernier pourcentage : un Français sur deux a retardé ou renoncé à des soins de santé l’an dernier.

(1) Etude réalisée sur un échantillon de 10 010 personnes interrogées par Internet du 14 décembre 2018 au 8 janvier 2019. Le panel a été divisé en 12 sous-échantillons régionaux de 800 individus (1 200 en Ile-de-France), représentatifs de la population résidente de chaque région administrative métropolitaine âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée par région aux variables de genre, âge, catégorie socio-professionnelle et taille d’agglomération.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Février 2019