Casino : le retrait d'espèces en caisse avec sa carte bancaire a-t-il du succès ?

Rendu de monnaie
© Mihail - Fotolia.com

Retirer de l'argent liquide directement à la caisse d'un magasin, sans passer par un distributeur automatique, c'est désormais possible. Casino est la première enseigne de grande distribution à s'être lancée sur ce créneau.

Le décret est publié, le « cashback » peut donc se déployer en France. Depuis le 26 décembre dernier, un texte réglementaire encadre en effet la fourniture, par les commerçants, d'espèces à leurs clients, jusqu’à 60 euros et à partir d’un euro d’achat. L’idée est de faciliter la vie des particuliers en leur permettant d’obtenir de l’argent liquide depuis la caisse d’un magasin, sans passer par un distributeur automatique de billets.

Dans la grande distribution, c’est Casino qui s’est lancé en premier sur le créneau, dès l'été 2018, dans ses hypermarchés et 150 supermarchés. Le service, qui est disponible seulement aux caisses libre-service, permet de retirer de 10 à 50 euros tout en réglant ses courses. Pour l’instant, chaque hypermarché enregistre en moyenne 30 retraits par semaine, contre une douzaine dans les supermarchés, révèlent Les Echos.

Mais l’expérience n’en est qu’à ses débuts. « Il y a une vraie demande de la part de certains, surtout en dehors de Paris et des grandes villes. Ce sont des endroits où il n'existe pas forcément un distributeur de billets à portée de la main », explique Alexandra Bouthelier, déléguée générale à la Fédération du Commerce Coopératif et Associé, dans Les Echos.

Selon une étude de la Banque centrale européenne, publiée en novembre 2017, retirer des espèces à la caisse du supermarché au moment d'un achat est une pratique relativement répandue sur le vieux continent. Elle représente 7% du total des réapprovisionnements en cash, contre 40% pour les opérations auprès des automates bancaires.

Partager cet article :

© cbanque.com / MB / Février 2019