Médecin, avocat, auto-entrepreneur : combien gagnent les non-salariés ?

Un médecin et sa patiente
© Minerva Studio - Fotolia.com

De plus en plus nombreux, les travailleurs non salariés (professions libérales, commerçants, artisans, travailleurs freelance, micro-entrepreneurs, etc.) se caractérisent par des écarts de revenus d'activité beaucoup plus importants que les salariés traditionnels. Du médecin au chauffeur VTC, le point sur les chiffres.

2,8 millions : c’est le nombre de Français qui exercent une activité non salarié, hors secteur agricole. L’Insee vient de mettre à jour, avec des chiffres 2016 (1), ses statistiques sur les revenus d'activité (2) de ces travailleurs d’un genre particulier, dont le nombre continue d’augmenter, mais moins rapidement que par le passé : +0,3% entre 2015 et 2016, contre +5% en moyenne entre 2010 et 2013.

Alors, combien gagnent-ils ? 3 440 euros par mois, répond l’Insee. Un chiffre moyen qui ne veut pas dire grand chose, tant les disparités de revenus sont marquées parmi eux. En voici quelques exemples, de haut en bas de l’échelle de rémunération.

Médecin et dentiste : 8 620 euros par mois

Ce sont les mieux rémunérés, sans surprise, parmi les non salariés : les 171 000 médecins et dentistes gagnaient en moyenne 8 620 euros par mois en 2016. Deux professions qui figurent parmi celles où les revenus sont les plus homogènes d’un professionnel à l’autre, avec un rapport de 2,7 seulement entre le quart le mieux payé, et le quart le plus faiblement rémunéré. Les professions paramédicales (infirmier, kinésithérapeute, orthoptiste, prothésiste, etc.) affichent, elles, des revenus mensuels proches de la moyenne : 3 520 euros par mois.

Avocat : 8 060 euros

Les avocats et les experts comptables sont les seuls à rivaliser avec les médecins : 8 060 euros par mois. Ce sont ainsi les mieux rémunérés, en moyenne, parmi les professionnels du service aux entreprises et aux particuliers. Les conseillers financiers et les assureurs génèrent, eux, 5 750 euros de revenus par mois, les architectes 3 450 euros.

Un tiers de revenus en moins pour les femmes

Proportionnellement moins nombreuses parmi les non salariés (37%, contre 42% chez les salariés du privé), de plus en plus de femmes décident de choisir cette voie. Leur part augmente notamment parmi les professions les plus qualifiées : médecine, droit, architecture, etc. A secteur égal, leurs revenus - 2 900 euros par mois en moyenne - sont toutefois inférieurs d’un tiers à ceux des hommes. « Une partie de l’écart s’expliquerait par un volume de travail moins important », commente l’Insee. « Elles sont aussi plus jeunes et dirigent en moyenne des entreprises plus petites ».

Commerçant : 2 560 euros

2 560 euros par mois : c’est le revenu moyen d’un commerçant en France en 2016. Il existe toutefois de fortes disparités au sein de la profession. Les pharmaciens approchent des 7 000 par mois (6 990 euros précisément), bien qu’ils fassent partie des rares professions non salariés à voir leurs revenus baisser (-3,4% par rapport à 2015). Les garagistes se contentent, eux, de 2 270 euros, et les boulangers, charcutiers et autres métiers de bouche, de 2 310 euros.

Taxi et VTC : 1 370 euros

C’est, avec le commerce de détail hors magasin et l’auto-entreprise, la profession la moins rémunératrice parmi les travailleurs indépendants. Les taxis et les conducteurs de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur) ne génèrent en moyenne que 1 370 euros de revenus par mois. Un niveau de rémunération plutôt homogène : les revenus des 25% les mieux payés ne sont en effet que 2,4 fois supérieurs à ceux du quart le plus modeste.

Auto-entrepreneur : 450 euros

Près d’un tiers des non-salariés hors secteur agricole, soit un peu plus de 850 000 personnes : les auto (ou micro) entrepreneurs fournissent le gros des troupes. Malgré le durcissement de l’accès au statut, leur nombre continue de progresser rapidement (+7,7% en 2016). Un indice, sans doute, des métamorphoses à l’œuvre actuellement sur le marché du travail. Les micro-entrepreneurs sont aussi , et de loin, les moins bien payés : 450 euros par mois en moyenne, « soit près de huit fois moins que les non-salariés classiques », note l’Insee. Un sur quatre gagne même moins de 80 euros, la moitié moins de 260 euros et seulement un sur dix plus de 1 190 euros. Ces faibles revenus, rappelle l’Insee, sont liés « à la nature du régime qui impose des plafonds sur le chiffre d’affaires » : « Il s’agit éventuellement d’une activité d’appoint, trois micro-entrepreneurs sur dix occupant également un emploi salarié ».

(1) Insee Première n°1732, janvier 2019, « Les revenus d’activité des non-salariés en 2016 ».

(2) Rémunération issue de l’activité non salariée, déduction faite des cotisations sociales payées dans l’année mais pas des contributions sociales (CSG, CRDS). Le revenu d'activité est calculé à partir du revenu professionnel imposable auquel sont réintégrés certains allègements fiscaux et cotisations sociales facultatives. En cas d’exercice déficitaire, le revenu est considéré comme nul.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Janvier 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 25 janvier 2019 à 20h06 - #1Tomas466
  • Homme
  • Bretagne
  • 40 ans

Auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, ça ne veut pas dire grand chose : c'est un régime social et fiscal pour exercer une activité indépendante, pas une profession. C'est un peu comme si on donnait la rémunération moyenne française des salariés en CDI, en CDD ou à temps partiel... il y a tellement de situations différentes que la signification est difficile à établir. Ceux qui veulent du détail par profession pourront rechercher des publications de l'ACOSS qui donne les chiffres d'affaires trimestriels pour les indépendants qui sont actifs (car il y a aussi beaucoup de comptes inactifs) : au T4 2017 ça tourne en moyenne entre 3500 et 3750 euros trimestriels. C'est du CA, pas de la rémunération.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 26 janvier 2019 à 14h59 - #2Incroyable

Pour information, un avocat débutant en province touche entre 1400 et 1800 nets.
Les 8060 que vous citez concerne une poignée d'avocats, en fin de carrière ou associés dans un grand cabinet.
Merci de vérifier vos informations, c'est incroyable d'écrire des choses aussi fausses..

Trouvez-vous ce commentaire utile ?30
Publié le 26 janvier 2019 à 19h28 - #3Stagyrite
  • Homme
  • 44 ans

Avocat = 8.000€/mois?
D'où tirez vous ces chiffres delirants?????
1/ on ne gagne pas un salaire mais on fait un chiffre d'affaires.
2/ c'est du BNC - Benefices non commerciaux. le pire regime fiscal de tous et on ne oeut pas s'autosalarier.
3/ Profession liberale : entre 60 et 80% de charges.
4/ A 10 ans de barre, je suis pour ma part à 74%!
Quand j'encaisse 1000€ HT, j'en decaisse immediatement 740 de charges et les 260€ restants sont imposables sur le revenu.
8000 €de benefice par mois ca fait 31000€ de CA par mois????? Arretez la beuze de toute urgence!!!!Vous ecrivez des choses qui ne toennent pas l'analyse.
5/ Le benefice national moyen en France pour les avocats est de 42.000€/ an imposable sur le revenu. A bac + 10 c'est TRES LOIN d'etre byzance.3 avocats sur 5 quittent la profession dans les 5 annees de leur installation tant c'est intenable. A Paris, un avocat sur deux est au niveau du RSA (26.000 avocats à Paris sur 66.000 avocats en France environ)
Votre article est parfaitement mensonger.
C'est lamentable.
Th. G. Avocat!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?50
Publié le 28 janvier 2019 à 08h51 - #4michel57
  • Homme
  • Moselle
  • 61 ans

Il est indispensable d'indiquer si vous parlez en net ou en brut dans tout article parlant salaire etc...
Par ailleurs toute moyenne est le début d'un mensonge : ajouter à la moyenne, le 1er quartile.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 28 janvier 2019 à 15h21 - #5cedoch
  • Homme
  • Nantes

Effectivement il semble qu'il y ait dans l'article une confusion entre CA et salaire. Un médecin qui travaille 40-45h touche environ 3500-4000 € net (hors impôts et hors vacances)...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 1er février 2019 à 14h51 - #6G_B_L

31 000 €/mois de CA, ce sont juste 103h facturées 300€. Ce n'est pas ce que peuvent facturer tous les avocats, certes, et encore moins ceux qui n'ont que quelques années d'expérience. Mais ça n'est pas non plus inaccessible, quand certains avocats seniors facturent 1000€/h (et ceux-ci doivent faire augmenter la moyenne).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 3 février 2019 à 20h50 - #7Djoulju

Je ris d’une telle absence de véracité dans cet article.
J’aimerais savoir comment vous pouvez prétendre que les avocats gagnent 8000 euros tout comme les experts comptables... j’attire votre attention sur le fait que les sondages réalisés par le conseil national du barreau (qui dispose de données financières justifiées) mentionne étonnement une moyenne de près de deux fois moins que ce que vous indiquez... et c’est sans compter les charges...
Si avocat était aussi rentable il n’y aurait pas tant d’abandon de la profession.
Cela m’étonnerait par ailleurs qu’un vtc ne touche qu’un peu plus du smic...
Avant de se prétendre journaliste encore faut t’il vérifier un peu ces informations.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10

Ajouter un commentaire