Concertation ou négociation sur la santé au travail ? Décision en février (Pénicaud)

Muriel Pénicaud en 2016
CC - Flickr / Pierre Metivier

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a indiqué lundi lors de ses vœux qu'il serait décidé « début février » si la réforme de la santé au travail, qui a pris du retard, aurait la forme d'une concertation ou d'une négociation.

« Nous continuons à discuter pour savoir si c'est plutôt une concertation, une négociation ou un mix des deux, selon les sujets », a indiqué la ministre, lors d'un discours prononcé au ministère. « Avec les partenaires sociaux, nous devrons décider cela ensemble début février », a-t-elle ajouté.

« L'enjeu est clair : c'est mieux répondre aux enjeux des entreprises et des salariés, mais surtout en mettant plein feu sur la prévention », a-t-elle dit.

Elle avait indiqué en septembre qu'un projet de loi sur la santé au travail devrait être présenté « au printemps » ou « à l'été 2019 » après des consultations à l'automne, mais ce chantier a pris du retard.

Les partenaires sociaux étaient demandeurs d'une négociation sur la santé au travail et le gouvernement s'était montré ouvert à cette perspective cet été.

Par ailleurs, sur le dossier de l'assurance chômage, sur lequel les partenaires sociaux négocient actuellement, la ministre a expliqué que son « souhait le plus important, c'est que la négociation aille à son terme et aboutisse, c'est toujours mieux quand on arrive à avoir un point d'accord ».

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire