Grand débat : « Si Macron triche, le risque est que la démocratie s'affaisse encore plus » (Jadot/EELV)

Emmanuel Macron sur TF1 en 2018
Capture d'écran - TF1

Yannick Jadot a assuré lundi que les écologistes participeront au grand débat national voulu par le président pour sortir du « climat de guerre civile », tout en avertissant que « si Macron triche avec les Français, le risque est que la démocratie s'affaisse encore plus ».

« Les écologistes vont y participer, ils veulent que ce pays sorte de l'impasse, sorte de ce conflit totalement absurde et extrêmement dangereux pour la démocratie entre les gilets jaunes et le président Macron », a déclaré sur France Inter la tête de liste EELV aux élections européennes, au lendemain de la publication de la lettre de « cadrage » du président de la République.

« On est dans un climat de guerre civile, il nous faut apaiser la société, il nous faut la réconcilier, donc (...) il va falloir participer à ce débat, il va falloir s'en emparer avec toutes les réserves qu'on a tous », a ajouté le député européen.

« On voit à quel point ce gouvernement veut contrôler ce débat, à quel point il veut tenter parfois de le fermer », a-t-il cependant critiqué.

« Si Macron triche avec les Français, si Macron les manipule, à ce moment-là, le risque est que la démocratie s'affaisse encore plus, qu'il y ait encore plus d'appels, y compris de responsables politiques, à l'insurrection », a averti M. Jadot.

Emmanuel Macron, dans sa lettre aux Français sur le grand débat national diffusée dimanche soir, a proposé d'encadrer cette consultation autour d'une trentaine de questions, qu'il formule précisément, sur des thèmes comme la démocratie, la transition écologique, la fiscalité ou l'immigration.

M. Jadot a listé ses propres questions pour le débat : « Puisque le président dit : toutes les questions doivent être ouvertes, hé bien, ouvrons les questions : Comment manger ? Ouvrons la question de la sortie des pesticides. Comment se déplacer ? Ouvrons la question du grand plan d'investissement sur la mobilité (...), il y a la question évidemment énergétique, la question du logement, ouvrons le débat sur le grand plan Marshall pour investir dans l'isolation de ces logements ».

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire