BforBank

Apple, Paylib, Samsung, Google : quelles banques proposent le paiement mobile ?

Paiement en magasin avec un smartphone
© goodluz - Fotolia.com

Pour payer avec la fonctionnalité sans contact de son smartphone, il faut détenir un compte et une carte bancaire dans un établissement proposant une solution de paiement mobile : Paylib, Apple Pay, Samsung Pay et autres Google Pay. Plus de 2 ans après l’arrivée des premiers outils pour payer avec son téléphone, où en est-on ? Etat des lieux des banques compatibles avec le paiement mobile.

Payer avec son mobile plutôt qu’avec sa carte bancaire ne fait pas encore partie des habitudes des Français. En 2018, le nombre d’achats effectués avec un smartphone devrait atteindre 10 millions, selon les estimations du Groupement des cartes bancaires. Le paiement mobile ne représente donc pas grand-chose comparé au volume d’opérations par carte bancaire (12 milliards) ou par carte en mode sans contact (2 milliards). Pour autant, de nombreux cabinets d’études, à l’image du britannique Juniper Research, pronostiquent la montée en puissance du paiement mobile. Dans une étude sortie fin juillet 2018, ce cabinet estime ainsi qu’il pourrait représenter 15% du volume total des paiements sans contact en 2020.

Les banques accompagnent la diffusion du paiement avec smartphone en l’intégrant progressivement à leur offre. Pour ce faire, elles ont le choix : passer par Paylib sans contact, le portefeuille électronique développé par les grands réseaux bancaires français et/ou contractualiser avec les Apple, Samsung et autres Google qui ont développé des applications compatibles avec leurs téléphone.

L’un des premiers groupes bancaires à avoir misé sur le paiement mobile est BPCE qui rassemble notamment les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne. Aux côtés de Carrefour Banque, ces réseaux ont inauguré Apple Pay, dès l’été 2016. Fin avril 2018, c’est également BPCE qui a introduit Samsung Pay dans l’Hexagone. Paylib sans contact, l’outil de paiement mobile made in France, est lui sorti en janvier 2017, via Société Générale. Quant à Google Pay, sa sortie n'a que quelques jours : l'appli a été inaugurée le 11 décembre dernier.

Banques traditionnelles
Apple PayPaylibSamsung PayGoogle Pay
Banque Populaire

Oui

Oui

Oui

Non

Banque BCP

Oui

Non

Oui

Non

Banque de Savoie

Oui

Non

Oui

Non

BNP Paribasdébut 2019

Oui

Non

Non

Caisse d'Epargne

Oui

Oui

Oui

Non

CIC

Non

Oui

Non

Non

Crédit Agricole

Non

Oui

Non

Non

Crédit Coopératifcourant 2019

Non

courant 2019

Non

Crédit du Nord

Oui

Non

Non

Non

Crédit Mutuel (Alliance Fédérale)

Non

Oui

Non

Non

Crédit Mutuel Arkéa

Oui

Oui

Non

Non

HSBC« prochainement »

Non

Non

Non

La Banque Postale

Non

Oui

Non

Non

Société Générale

Oui

Oui

Non

Non

Boursorama à jour, les autres banques en ligne à la traîne

Certains établissements sont ainsi plus avancés que d’autres sur le paiement mobile. Parmi les grands réseaux bancaires, tous n’ont pas encore pris le tournant du paiement mobile. Le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel (hors Arkéa), le CIC ou encore la Banque Postale adhèrent à Paylib. En revanche, elles laissent encore leurs clients détenteurs d’un iPhone sur le carreau en ne proposant pas Apple Pay.

Par ailleurs, si le groupe pionnier BPCE offre Apple Pay, Paylib et Samsung Pay à ses clients, Boursorama Banque, la banque en ligne filiale de la Société Générale, propose également un large panel grâce à sa compatibilité avec Google Pay. A l'inverse, les autres banques en ligne semblent moins au fait sur le paiement mobile. BforBank, ING Direct et Monabanq ne proposent ainsi aucune des solutions phares ici détaillées. A noter qu’Orange Bank est compatible avec Apple Pay mais propose aussi à ses clients détenant un forfait mobile Orange son portefeuille maison « Orange Cash ».

Banques en ligne
Apple PayPaylibSamsung PayGoogle Pay
BforBank

Non

Non

Non

Non

Boursorama

Oui

Oui

Oui

Oui

Fortuneo

Oui

Non

Non

Non

Hello Bankdébut 2019

Oui

Non

Non

ING Direct

Non

Non

Non

Non

Monabanq

Non

Non

Non

Non

Orange Bank

Oui

Non

Non

Non

Les néobanques aussi avancent en ordre dispersé. La plupart proposeront d’ici quelques mois l’outil de la marque à la pomme. A l’exception plus que notable du leader du secteur, Nickel. Quant à Paylib, difficile d’imaginer que les néobanques – peut-être à l’exception du compte Nickel racheté par BNP Paribas – donnent accès à l’outil de paiement mobile développé par les banques traditionnelles. A la place, elles semblent miser notamment sur Google Pay, déjà intégré aux services fournis par N26, Revolut et Lydia.

Néobanques
Apple PayPaylibSamsung PayGoogle Pay
Bunq

Oui

Non

Non

Non

C-Zam

Oui

Non

Non

Non

Lydia

Oui

Non

Oui

Oui

Max

Oui

Non

Oui

Non

Morning« prochainement »

Non

Non

Non

Nickel

Non

Non

Non

Non

N26

Oui

Non

Non

Oui

Revolut« prochainement »

Non

Non

Oui

Une compatibilité différente selon les cartes…

Détenir un compte dans les réseaux proposant Paylib, Samsung Pay, Google Pay ou Apple Pay n’est pas suffisant pour payer avec son smartphone. La marque de la carte adossée à son compte a aussi son importance. En effet, pour pouvoir payer avec les applications, il faut enregistrer sa carte bancaire. Il est indispensable donc que celle-ci soit supportée par l'application. Or, les banques qui distribuent à la fois des cartes Mastercard et Visa ont souvent fait le choix d’ouvrir le paiement mobile uniquement à un seul émetteur de carte. Par exemple, à la Banque Populaire, les clients possédant une carte Mastercard ne peuvent pas utiliser Apple Pay. A l’inverse au Crédit Mutuel Arkéa (Bretagne, Sud-Ouest et Massif Central), ce sont les cartes Visa qui ne sont pas compatibles.

Et cette différenciation n’est pas propre à Apple Pay. Par exemple, les utilisateurs de Revolut disposant d’une Mastercard pourront se servir de Google Pay, mais pas ceux ayant reçu une Visa. A la Société Générale, Paylib sans contact (et Apple Pay) fonctionne avec une carte bancaire de marque Visa mais pas Mastercard.

… Et selon l’ancienneté de son mobile

Outre la carte, il faut également avoir un smartphone compatible. C’est-à-dire équipé du système d’exploitation adéquat. Bien évident pour utiliser Apple Pay et Samsung Pay, il est nécessaire de disposer respectivement d’un iPhone et d’un téléphone de la marque coréenne. Mais ce n’est pas la seule condition. Il est également nécessaire d’être équipé d’un smartphone plutôt récent disposant de la technologie NFC.

Ainsi côté Apple, seules les générations lancées après l’iPhone 6 sont compatibles. Il en va de même côté Samsung Pay : en-deçà d’un Galaxy A5 lancé en 2017, les utilisateurs devront passer leur chemin. Plus de téléphones sont éligibles à Google Pay et Paylib. Le pré-requis étant d'avoir une version Android supérieure à 4.4 pour Paylib sans contact (octobre 2013) et supérieure à 5 pour l’appli de Google (octobre 2014).

Lire aussi : Sans contact : des plafonds de paiement qui varient de 20 à 300 euros

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Décembre 2018