La région Auvergne-Rhône-Alpes va baisser de 20% la taxe sur les carburants, annonce Wauquiez

Laurent Wauquiez à Villeneuve d'Asq en février 2012
CC Peter Potrowl / Wikimedia

La région Auvergne-Rhône-Alpes va abaisser de 20% sa taxe sur les carburants, a annoncé jeudi soir son président LR Laurent Wauquiez au quotidien régional La Montagne.

« Pour chaque plein effectué, les automobilistes bénéficieront d'une baisse de 10 centimes. C'est très symbolique et j'en suis conscient. Mais le gouvernement, lui, ne fait qu'annuler des hausses. Nous voulons lui montrer que s'il appliquait les mêmes règles de dépenses publiques, il pourrait baisser les taxes à une toute autre échelle pour l'ensemble des Français », déclare le président des Républicains (LR) sur le site internet du journal.

Au titre de la part dite « Grenelle » de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE, ex-TIPP), la région perçoit chaque année une recette de « 85 millions d'euros ».

Dans ce contexte, la baisse annoncée par le président de la région, applicable à la fin de l'année, représente une perte pour la collectivité de « 17 millions d'euros », chiffre le quotidien.

« Mais je vais écrire au président de la République pour lui demander d'amender la loi de finances et que la baisse soit effective tout de suite », ajoute M. Wauquiez qui souhaite par ailleurs supprimer complètement cette taxe. « D'ici deux ans », précise le quotidien.

« Je ne donne pas de leçons aux autres. Je le fais car ma région est la mieux gérée de France », fait encore valoir M. Wauquiez qui sera présent samedi à son domicile en Haute-Loire.

« Moi, dans ma région, je suis prêt à baisser les taxes sur l'essence (...) à condition que le président de la République, lui de son côté s'engage à arrêter les hausses de taxes qu'il a décidées », avait dit le patron de Républicains au micro de France Inter le 7 novembre dernier.

« Qu'ainsi tout le monde fasse un effort et que ça permette d'arrêter cette folie dans laquelle on est, où l'on habille avec des oripeaux écologistes un discours qui consiste juste à remplir les caisses de l'Etat au détriment du pouvoir d'achat des Français », avait-il alors renchéri.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.

Commentaires

Publié le 6 décembre 2018 à 22h04 - #1Tomas466

Et pour compenser, il va sans doute créer une nouvelle taxe quelque part ailleurs ou augmenter le taux d'une contribution existante... C'est comme ça que font nos élus depuis des décennies sans chercher vraiment à diminuer les dépenses, ni réduire les prérogatives de l'État et de la puissance publique, ni simplifier les codes et les lois, ni revenir sur les rentes, ni supprimer les agences inutiles et les commissions bidon. Ils ne savent que diminuer chez l'un en augmentant chez l'autre ! Il va être temps que les Français comprennent et acceptent qu'ils sont en faillite et qu'il faut dégraisser pour retrouver du pouvoir d'achat.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20

Ajouter un commentaire