Croissance : 1,6% pour la France en 2018, d'après le HCFP

  • cBanque avec AFP
  • ,
Bercy
© hassan bensliman - Fotolia.com

Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) a jugée « un peu élevée » l'hypothèse de croissance de 1,7% du gouvernement français pour 2018. Cette institution estime ce mercredi qu'« une croissance de 1,6% est plus vraisemblable » comme prédit par l'Insee.

Dans un avis rendu sur le projet de loi de finances rectificatif (PLFR) pour 2018, le Haut Conseil estime qu'étant donné l'évolution de la situation économique depuis la présentation par le gouvernement, en septembre, du budget pour 2019 , ses « prévisions de recettes, de dépenses de solde pour 2018 sont plausibles ». C'est notamment le cas pour la prévision de déficit public pour 2018, à 2,6% du PIB.

Le déficit structurel (qui ne tient pas compte de l'impact de la conjoncture) estimé pour 2018 « est proche de la trajectoire de la loi de programmation (-2,2 points de PIB contre -2,1) », selon le Haut Conseil qui constate cependant que « l'effort structurel sera pratiquement nul en 2018, alors même que le chemin à parcourir pour ramener le solde structurel à l'objectif de moyen terme reste important ».

« En matière de finances publiques, les aléas paraissent équilibrés » avec « des recettes de TVA qui pourraient être légèrement inférieures à la prévision » et « des dépenses de fonctionnement des collectivités locales un peu moins dynamiques que prévu », relève encore le HCFP.

Selon Le Figaro, le projet de loi de finances rectificatif pour 2018 qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres fait apparaître un déficit de l'État de 80 milliards d'euros pour l'année civile, soit 1,3 milliard de moins que prévu jusqu'ici.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.