Crowdfunding : l'AMF met en garde les épargnants contre une fausse plateforme

Logo de l'AMF
DR

L’Autorité des marchés financiers alerte les investisseurs sur les activités de Capitalncl. Sans agrément, cette plateforme prétendait pourtant disposer du statut de Conseiller en investissements participatifs.

L’Autorité des marchés financiers (AMF), qui supervise notamment les plateformes de crowdfunding disposant du statut de Conseiller en investissements participatifs (CIP), a émis le 2 novembre dernier une mise en garde à l’encontre d’un site de crowdfunding exerçant sans agrément.

Capitalncl – c’est le nom de la plateforme incriminée - « affirme dans ses conditions générales de vente que son opérateur peut exercer une activité en tant que conseiller en investissements participatifs. Or cette plateforme ne dispose d’aucun des statuts légaux, CIP ou prestataire de services d’investissement (PSI), l’autorisant à proposer aux investisseurs sur le territoire français de souscrire à des titres financiers au moyen d’un site internet satisfaisant certaines conditions », explique ainsi l’AMF par communiqué.

En septembre dernier, le site Capitalncl s’était par ailleurs déjà fait épingler par la « Financial Conduct Authority », l’équivalent de l’AMF au Royaume-Uni, pour avoir usurpé l’identité d’une société habilitée. De fait, le régulateur français recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations émanant de cette plateforme, dont le site internet a été fermé.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Novembre 2018

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire