Crédit immobilier : le flux de renégociations au plus bas malgré des taux attractifs

Rendez-vous
© auremar - Fotolia.com

Moins de 15% des dossiers de prêt traités en septembre concernent une renégociation ou un rachat de crédit. La Banque de France souligne « un plus bas depuis 2014 ».

Flash back : en janvier 2017, la production de nouveaux crédits à l’habitat était portée à 61,7% par les rachats et renégociations selon la Banque de France. A l’époque, les taux touchaient un niveau plancher, 1,50% toutes durées confondues selon l'institution, et les particuliers faisaient jouer la concurrence entre les différentes enseignes bancaires.

La Banque de France a publié ce vendredi son relevé de statistiques portant sur le mois de septembre 2018. Redescendu sous les 20% voici très exactement un an, le taux de renégociation est tombé à 14,9%, soit le plus « mauvais » score de renégociations de crédit depuis 2014 !

Pourtant, après être très légèrement remonté (1,67% en octobre 2017), les taux ont baissé à dose homéopathique tout au long de l’année 2018, pour atteindre 1,51% en moyenne en septembre selon la Banque de France, tout proches du précédent record. Mais le flux de rachats et renégociations a été tel en 2016 que peu de ménages semblent aujourd’hui avoir intérêt à faire jouer la concurrence.

Lire aussi : Quand faut-il renégocier son crédit immobilier ?

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2018

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire