Taxe d'habitation : Edouard Philippe remercie les maires qui ne l'ont pas augmentée

  • cBanque avec AFP
  • ,
Edouard Philippe en septembre 2017
CC - Wikimedia commons / Perguillaume

Le Premier ministre Edouard Philippe a dit « merci » aux « 30 000 maires qui n'ont pas augmenté » la taxe d'habitation, 6 000 ayant fait le choix contraire selon des informations du Figaro, vendredi en marge d'un déplacement dans le Puy-de-Dôme.

« Je dis merci aux 30 000 maires qui n'ont pas augmenté [la taxe d'habitation, NDLR]. Je dis que les 30 000 maires qui n'ont pas augmenté la taxe d'habitation vont permettre à leurs concitoyens de voir l'effort important accompli par le gouvernement et (...) la diminution sensible de la taxe d'habitation pour 80% des Français qui la payaient jusqu'à présent », a déclaré le chef du gouvernement. « Pour les autres, ils ont fait usage de leur liberté, ils ont décidé d'augmenter le taux de l'imposition alors que le gouvernement avait indiqué qu'il procédait par voie de dégrèvement, c'est-à-dire qu'il compenserait intégralement la perte de taxe d'habitation des collectivités territoriales », a-t-il ajouté.

« Quand on prend des décisions, il faut les assumer »

« Ils ont pris leur responsabilités. Quand on prend des décisions, il faut les assumer. Quand je prends des décisions qui sont impopulaires, je les assume. Et bien les maires qui ont pris la décision probablement impopulaire d'augmenter les impôts l'assument également », a conclu le Premier ministre.

Selon des informations du Figaro, plus de 6 000 communes françaises - soit plus d'une ville sur six - ont augmenté leur taxe d'habitation en 2018. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin indique, lui, que cela concerne 55 communes de plus de 10 000 habitants, dans une interview publiée vendredi par le quotidien. « Notre politique est de baisser les impôts, nous le faisons. Chacun peut le constater. Et nous baissons la taxe d'habitation des Français les plus modestes », affirme-t-il au sujet de la mesure emblématique du président de la République, Emmanuel Macron.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.