La Bourse de Paris attendue en net recul, dans le sillage de Wall Street

journal bourse de paris
© Xavier Collet - Fotolia.com

La Bourse de Paris était attendue en net repli jeudi, dans le sillage de Wall Street, les investisseurs montrant une aversion au risque dans un contexte marqué par la remontée soudaine des taux d'intérêt obligataires.

Le contrat à terme sur le CAC 40 lâchait 1,62% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini en fort recul de 2,11% à 5.206,22 points.

Wall Street a également terminé en forte baisse, précipitée dans sa chute par un plongeon des valeurs du secteur technologique dans un contexte de forte hausse des taux d'intérêt.

"Les indices européens devraient ouvrir en forte baisse ce matin dans le sillage du carnage boursier sur les marchés américains" de la veille, ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

"La nervosité devrait se poursuivre en tout cas jusqu'aux chiffres de l'inflation américaine de septembre (attendus dans l'après-midi, ndlr) qui pourraient alimenter (ou non) le rendement" des obligations", ont-ils ajouté.

Cette fuite des investisseurs s'inscrit dans un contexte de fin de la politique très accommodante de la banque centrale américaine (Fed), engagée dans un processus de hausse des taux d'intérêt.

Les taux d'intérêt aux États-Unis sont soudainement remontés la semaine passée, après des propos du président de la Fed Jérôme Powell, qui a laissé entendre que l'institution pourrait encore durcir sa politique monétaire en raison de la conjoncture économique favorable.

"La perspective de taux d'intérêt plus élevés inquiète les investisseurs étant donné qu'elle signifie des coûts d'emprunt plus élevés pour les entreprises et les particuliers", a précisé David Madden, un analyste de CMC Markets.

Côté européen, les finances italiennes continuaient d'inquiéter les investisseurs.

"L'Italie continue de s'opposer à l'Union européenne", a rappelé M. Madden.

Le gouvernement populiste italien a réaffirmé mercredi qu'il ne modifierait pas ses prévisions budgétaires malgré les avertissements des marchés et des partenaires européens, désormais rejoints par plusieurs institutions italiennes.

Du côté des indicateurs, l'inflation définitive pour le mois de septembre en France était attendue.

Le ministère allemand de l'Economie doit donner ses projections de croissance pour 2018, 2019 et 2020.

Le reste de l'agenda était essentiellement américain, avec les prix à la consommation pour septembre, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole.

Valeurs à suivre

Secteur du luxe : le luxe a plongé mercredi sur les places boursières européennes, malgré une performance trimestrielle solide de LVMH, qui n'a pas rassuré les opérateurs face aux craintes d'un ralentissement des ventes en Chine.

Secteur technologique : le secteur technologique a fortement chuté mercredi à Wall Street.

Secteur bancaire : le secteur bancaire a récemment souffert sous fond de craintes liées aux finances italiennes.

Faurecia : l'équipementier automobile français a confirmé ses objectifs annuels en publiant une hausse de 5,9% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, à 4,01 milliards d'euros.

Natixis, Ingenico : Natixis envisage un rapprochement de ses activités de paiement avec celles d'Ingenico, selon un communiqué publié jeudi par Natixis

Tf1 : le groupe audiovisuel français a annoncé avoir bouclé le rachat du site Doctissimo à Lagardère, pour lequel des négociations avaient été annoncées en juillet.

JC Decaux : le géant français de la publicité extérieure a remporté une extension de dix ans de son contrat avec Dubaï Airports pour l'aéroport international de la ville, a-t-il annoncé sans dévoiler de montant.

Ipsos : le groupe a finalisé l'acquisition de quatre divisions de services d'études de l'institut allemand GfK pour 105 millions d'euros.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire