Banque de France : la création d'un « filet de sécurité » bancaire est « urgente »

  • cBanque avec AFP
  • ,
Banque de France
© cdrcom - Fotolia.com

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a appelé mardi à la mise en place d'ici à la fin de l'année d'un filet de sécurité pour renforcer le Fonds de résolution unique, destiné à aider une banque en cas de faillite.

« L'accord sur le filet de sécurité auquel est parvenu la zone euro le 29 juin dernier est une première étape essentielle. Il est maintenant urgent de le mettre en place d'ici la fin de l'année », a déclaré le gouverneur de la banque centrale française, en présence de Mario Draghi, gouverneur de la Banque centrale européenne, invité pour inaugurer de nouveaux locaux de la supervision bancaire française.

Mais reste à savoir « comment financer le filet de sécurité à un niveau suffisamment élevé pour être crédible et comment créer un processus de décision rapide pour traiter les urgences - s'il faut des semaines, c'est inutile », a poursuivi François Villeroy de Galhau, considéré comme un sérieux prétendant à la succession de Mario Draghi.

Une ligne de crédit du MES

En juin, les dirigeants européens s'étaient mis d'accord pour doter le Mécanisme européen de stabilité (MES) - destiné à aider les Etats de la zone en cas de crise de la dette - d'une nouvelle fonction de prêteur de dernier ressort en cas de défaillance d'une banque systémique.

Concrètement, si le Fonds de résolution unique (FRU), qui aide les banques européennes en faillite, venait à s'assécher, le MES lui accorderait une nouvelle ligne de crédit. Celle-ci serait ensuite remboursée par le FRU, abondé par les banques de la zone euro.

Selon le patron de la Banque de France, il faut également penser à un « schéma de fourniture de liquidité » pour une banque assainie passée par un mécanisme de résolution. Ce système « prévu par l'Eurosytème » s'appuierait « sur une garantie publique de qualité élevée », a-t-il ajouté. « Dès que nous aurons un mécanisme de résolution crédible et efficace, il sera beaucoup plus facile de parvenir à un compromis pragmatique en matière de garantie des dépôts », a-t-il estimé.

L'Union bancaire toujours pas finalisée

Le projet d'Union bancaire, né de la crise de 2008 pour mieux gérer les risques bancaires de la zone euro, n'est toujours pas finalisé en raison de désaccords entre les Etats membres, notamment sur la mise en œuvre d'un système européen de garantie des dépôts.

Depuis plusieurs années, l'Allemagne traîne des pieds sur ce mécanisme, censé garantir les dépôts bancaires des épargnants. Berlin craint de payer plus pour pallier les défaillances de banques de pays du Sud, comme l'Italie ou la Grèce, accusées d'être moins bien gérées.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.