Impôt à la source : pas de panique pour l'échéance du 15 septembre !

  • Par
Prélèvement à la source, impôt sur le revenu
© guy - Fotolia.com

Alerte 15 septembre ! Le brouhaha médiatique autour du prélèvement à la source crée un effet panique autour de cette échéance. Une date limite qui ne concerne toutefois que la confidentialité du taux vis-à-vis de l’employeur.

Un coup d’œil aux comptes Twitter officiels de Bercy @ImpotsService et @Dgfip_officiel permet de se faire une idée du flot de sollicitations auquel doit faire face l’administration fiscale en cette fin de semaine. Les community managers du fisc n'oublient d'ailleurs pas de rappeler l'existence d'une ligne téléphonique dédiée, le 0811 368 368.

Pourquoi cet affolement ? Bercy met en avant depuis plusieurs mois la date du 15 septembre, minuit, comme échéance pour choisir son taux de prélèvement. Pour rappel, le taux personnalisé de chaque foyer fiscal a été communiqué lors de la télédéclaration, au printemps dernier, ou à l’occasion de la réception des avis d’imposition. Deux autres possibilités sont envisageables : le taux individualisé, différent pour chaque membre d’un couple, et le taux neutre, qui permet de ne livrer aucune indication sur son niveau de revenus aux employeurs.

Lire aussi : Quel taux de prélèvement pouvez-vous choisir ?

Afin de modérer le vent d’inquiétude, à l’approche de cette fameuse échéance, la direction générale des finances publiques (Dgfip) a tenu à rappeler à quoi sert cette échéance du 15 septembre : elle « ne vaut que pour la non transmission du taux personnalisé ou du foyer à son employeur », a rappelé la Dgfip sur Twitter ce vendredi matin.

« Première transmission des taux aux employeurs » fin septembre

Concrètement, si vous voulez à tout prix éviter que votre employeur n’ait accès à votre taux personnalisé, il faut effectivement changer votre taux de prélèvement sur impots.gouv.fr avant demain soir, en optant pour le taux neutre (appelé « taux non personnalisé » par le fisc). Car « la première transmission des taux de prélèvement aux employeurs (publics ou privés) aura lieu à la fin du mois de septembre », précise Bercy.

A savoir toutefois : votre employeur découvrira uniquement un taux, sans savoir de quel type de taux il s'agit. Si ce taux est plus élevé qu'attendu, il pourrait en déduire qu'il s'agit qu'un taux personnalisé et que vous disposez de revenus complémentaires.

Voir par ailleurs plus d'infos sur le taux neutre

Pour ceux qui hésitent entre le taux personnalisé et le taux individualisé, en revanche, l’échéance du 15 septembre importe peu ! Passée cette date, en effet, et ce jusqu’au début du mois de décembre, vous pourrez toujours modifier votre choix dans impots.gouv.fr en vue du coup d’envoi du prélèvement à la source en janvier 2019. Bercy promet qu’un changement – un passage du taux personnalisé au taux individualisé par exemple - opéré début décembre peut être pris en compte sur le bulletin de paie de janvier.

Lire aussi : Le calendrier du big bang fiscale du prélèvement à la source

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2018