Un retour du suramortissement à l'étude pour les PME

  • cBanque avec AFP
  • ,
Bercy en 2013
CC - Wikimedia commons / Wayne77

Le suramortissement, un avantage fiscal pour soutenir l'investissement productif mis en place entre 2015 et 2017, pourrait faire son retour, sous une forme plus ciblée sur l'investissement dans la robotisation et le numérique, a confirmé jeudi Bercy à l'AFP.

« Il y a une réflexion en cours sur un suramortissement, plutôt destiné aux PME, mais le contour exact de cette mesure et le coût ne sont pas du tout déterminés pour le moment », selon Bercy, confirmant des informations publiées dans les médias. « Ce serait un petit coup de pouce supplémentaire » pour « des investissements fléchés [sur les] robots et la numérisation », ajoute Bercy.

Le sujet a été évoqué lundi par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d'une réunion à Bercy du Conseil national de l'Industrie (CNI). Le précédent dispositif de suramortissement permettait aux entreprises de déduire de leurs résultats imposables 40% du prix de revient d'un nouvel équipement industriel. Cette mesure avait été prolongée d'un an, jusqu'en avril 2017, en raison de son succès rencontré auprès des industriels.

France Industrie, l'organisation chapeautant les fédérations d'entreprises du secteur, verrait d'un bon œil un dispositif au moins de la même ampleur, tout en confirmant à l'AFP que « rien n'est arrêté ». Des annonces du Premier ministre sur ce sujet pourraient être faites le 20 septembre, lors de la présentation d'un plan d'action pour la transformation numérique de l'industrie.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.