Epargne salariale : des primes de 2 369 euros par an et par salarié

Un bulletin de paie et des pièces
© Benjamin LEFEBVRE - Fotolia.com

Les salariés bénéficiaires de la participation, de l’intéressement ou d’un abondement sur leur plan d’épargne salariale ont perçu un complément de rémunération moyen 2 369 euros pour l’année 2016 selon une étude de la Dares.

8,9 millions de salariés sont couverts par « au moins un dispositif d’épargne salariale » selon une étude de la Dares, entité reliée au ministère du Travail, publiée mardi. Parmi eux, 7,5 millions de salariés ont perçu en 2017 une prime d’intéressement et/ou de participation au titre du partage des bénéfices de l’année 2016, ou un abondement de la part de leur entreprise directement sur leur plan d’épargne salariale (PEE ou Perco). Le nombre de bénéficiaires est en légère hausse par rapport à l’année précédente : 7 millions de salariés avaient touché une prime au titre de l’exercice 2015, et 6,8 millions au titre de 2014.

Participation et intéressement : des dispositifs complémentaires

Dans le détail, pour l’année 2016, 4,9 millions de salariés ont touché une prime de participation, dispositif de partage des profits obligatoire dans les sociétés de plus de 50 salariés. La prime de participation 2016 était en moyenne de 1 369 euros par bénéficiaire. L’intéressement, solution plus souple notamment privilégiée par les sociétés de moins de 50 salariés, concerne pour sa part 4,8 millions de bénéficiaires, pour un montant moyen de 1 734 euros par an. Enfin, certaines entreprises ont abondé les plans d’épargne salariale de leurs salariés, à hauteur de 670 euros par an et par bénéficiaire sur les PEE et de 496 euros sur les Perco.

Certains salariés ont donc cumulé abondements, participation et intéressement. Au global, les salariés bénéficiaires ont touché 2 369 euros de complément de revenus en moyenne pour l’exercice 2016, un montant sur la pente ascendante (2 239 euros en 2014 et 2 323 euros en 2015).

Chiffres clés de l'épargne salariale

  • 13% des salariés des entreprises de moins de 10 personnes bénéficient d’un dispositif d’épargne salariale, 66% dans les entreprises de plus de 10 salariés.
  • 8,3 millions d’euros : le montant total distribué aux salariés au titre de l’intéressement pour l’année 2016, ce qui représente 4,5% de la masse salariale des bénéficiaires.
  • 6,7 millions d’euros : le montant total distribué aux salariés au titre de la participation pour l’année 2016, ce qui représente 3,7% de la masse salariale des bénéficiaires.
  • 8,5 millions de salariés couverts par au moins un dispositif : 4,9 millions effectivement bénéficiaires de la participation pour 2016, 4,8 millions bénéficiaires de l’intéressement, 2,3 millions de bénéficiaires de l’abondement sur un PEE, 1 million de salariés profitant de l’abondement sur un Perco. Le cumul étant fréquent.
  • 56% des primes de participation et d’intéressement sont versées sur un plan d’épargne salariale, le reste étant touché directement par les bénéficiaires, à leur demande, et donc soumis à l’impôt sur le revenu.
Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Août 2018

Commentaires

Publié le 31 août 2018 à 11h12 - #1cap74

Sérieusement? Je bénéficie d'une prime de participation dans une entreprise du CAC40 (CApgemini pour ne pas la nommer) mais c'est plus de l'ordre de 300€ annuel. Plutôt que de faire ressortir une prime moyenne , je pense qu'il serait beaucoup plus intéressant de détailler la répartition par secteur, par entreprise, ou autre facteur car je pense qu'il y a une grosse disparité entre les salariés.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20

Ajouter un commentaire