Iphone : un tiers des acheteurs utilisent Apple Pay

iPhone X

Apple Pay, le service de paiement d’Apple, est actif sur un iPhone compatible sur trois, selon un observateur attentif du marché. Soit 250 millions d’usagers environ, qui ont dépassé le milliard de transactions en juin.

Succès retentissant ou échec cuisant ? Les interprétations diffèrent souvent selon les analystes concernant Apple Pay. Loup Ventures, qui suit de longue date l’évolution de l’adoption du service de paiement mobile, penche plutôt pour la première hypothèse. La société de capital-risque états-unienne estime en effet à environ 250 millions le nombre d’usagers d’Apple Pay dans le monde en juin 2018. Un chiffre qui a plus que doublé en un an. Ce qui signifie qu’un petit tiers (31% pour être précis) des possesseurs du smartphone à la pomme ont activé le service. Le nombre de transactions effectuées grâce à Apple Pay dans le monde aurait également dépassé le milliard sur le seul mois de juin, une première et un doublement par rapport à juin 2017.

L’Allemagne, 25e pays

Ces chiffres paraissent en phase avec le déploiement international du service, et donc la croissance des usagers potentiels : Apple Pay a en effet été lancé dans 9 nouveaux pays au cours de l’année écoulée et est désormais disponible dans 24 pays. Le 25e sera l’Allemagne, d’ici à la fin de l’année. 85% des utilisateurs d’Apple Pay se trouvent ainsi hors des Etats-Unis, une part également en hausse.

Même courbe ascendante pour le nombre de banques enrôlées. Pour la première fois, lors de la récente publication de ses résultats trimestriels, Apple a fourni une estimation du nombre d’établissements partenaires : 4 900. Loup Ventures, sur la base des enseignes partenaires affichées sur les différents sites web d’Apple, arrive à un chiffre sensiblement inférieur, 3 149, également en nette progression sur les 18 derniers mois : +55% aux Etats-Unis et au Canada, +141% en Asie et + 370% en Europe, où 185 banques proposent désormais le service à leurs clients. Elles seront bientôt une vingtaine en France, avec le renfort prochain du Crédit du Nord et de Revolut.

Lire aussi : Apple Pay arrive chez Revolut et Crédit du Nord

Pour autant, note Loup Ventures, Apple Pay est encore un nain à l’échelle du géant californien : 1 à 2% des revenus générés par son activité dans les services. Il ne constitue pas non plus un argument de vente : Apple pousse encore rarement son service de paiement dans ses publicités, à la différence par exemple de la qualité de son appareil photo.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Août 2018