psa

Toulouse : action coup de poing d'Attac pour dénoncer « l'argent sale » des banques

Vue aérienne de Toulouse
CC Tourisme Midi-Pyrénées/Flickr

Une quarantaine de militants d'Attac, selon l'organisation, ont recouvert de peinture vendredi matin la façade d'une agence BNP-Paribas à Toulouse pour dénoncer « l'argent sale », une action en marge d'un rassemblement Altervillage organisé au sud de la Ville rose.

Dans un communiqué, l'Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne (Attac) indique que cette « action symbolique » vise à montrer « que les pratiques de cette banque sont particulièrement sales, à la fois parce qu'elle finance des projets polluants et par son rôle d'organisatrice de l'évasion fiscale ».

« Ce genre d'action permet de rendre visibles des choses que les banques veulent cacher », a indiqué à l'AFP Raphaël Pradeau, l'un des porte-parole d'Attac.

Selon l'organisation altermondialiste, la plus grande banque française « a investi 7 milliards de dollars dans les énergies fossiles entre 2015 et 2017 » au lieu d'investir « pour financer la transition écologique ».

Les militants de cette organisation, reconnue par arrêté ministériel comme association d'éducation populaire, dénoncent également le rôle joué par BNP-Paribas « dans l'industrie de l'évasion fiscale »: « elle a en effet créé 782 sociétés offshore dans les paradis fiscaux pour permettre à ses riches clients (entreprises comme particuliers) d'échapper à l'impôt ».

L'Altervillage, présenté par Attac comme « un lieu de rencontres qui favorise les échanges », est organisé jusqu'à samedi à Saint-Lys, à une trentaine de kilomètres au sud de Toulouse.

Les militants et sympathisants d'Attac sont invités à suivre des ateliers qui portent notamment sur le féminisme, les services publics, Mai 68 ou « les manière de militer » en particulier contre « les paradis fiscaux ».

Le 15 septembre, une nouvelle manifestation d'Attac est programmée dans plusieurs villes européennes « pour célébrer les 10 ans de la chute de Lehman Brother », la banque d'investissement multinationale dont la faillite en 2008 est devenu, selon Attac, le symbole « des dérives du capitalisme ».

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire