psa

Frais de santé : le reste à charge des Français en hausse

Lunettes de vue
© magdal3na - Fotolia.com

Etre en bonne santé coûte de plus en plus cher aux Français. Leur estimation du budget restant à leur charge après remboursement de la Sécu et des mutuelles a augmenté de 24 euros en moyenne en 2018, pour atteindre 533 euros, selon un récent sondage.

Cette moyenne, dévoilée dans le cadre du Sofinscope, baromètre de la consommation de Sofinco (1), recouvre évidemment des situations contrastées selon l’âge - 864 euros (+39 euros) pour les plus de 65 ans contre 272 euros (-2 euros) pour les moins de 35 ans - et le genre. Traditionnellement, les hommes estiment en effet avoir un reste à charge plus important que les femmes. C’est toujours le cas en 2018 mais l’écart se resserre : 598 euros (-10 euros) pour les hommes, contre 472 euros (+53 euros) pour les femmes.

Ce sont les frais de lunettes qui pèsent le plus lourd dans ce reste à charge, pour 31% des Français interrogés. L’optique devance le soins dentaires (29%) et les soins courants (28%).

Stratégies d’économies

Pour éviter de voir s’envoler leur budget santé, les Français adoptent certaines stratégies d’économies. 52% d’entre eux privilégient les médicaments génériques, 37% demandent plus souvent des devis, 24% ont décidé de prendre une mutuelle moins chère et 15%, enfin, se sont déjà rendus à l’étranger pour accéder à des soins meilleur marché.

Cela n’empêche pas 55% des sondés de déclarer avoir déjà dû renoncer à certaines dépenses de santé : des soins d’optique (44%), une consultation chez un spécialiste (32%) ou un achat de médicaments (24%). 8% d’entre eux ont aussi, par le passé, contracté un prêt pour pouvoir payer une facture de santé.

(1) Sondage Opinionway pour Sofinco, réalisé auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Interviews réalisés en ligne du 14 au 16 mars 2018

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juillet 2018

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire